Éric Zemmour : « Macron se fait traiter comme un écolier par les Algériens »

France – L’essayiste Éric Zemmour a déclaré, récemment, qu’Emmanuel Macron se fait traiter tel « un écolier » par les Algériens. Ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous.

Le polémiste français est bien connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. En effet, le chroniqueur s’est exprimé à maintes fois sur des sujets qui lui ont coûté d’être au centre d’une polémique à plusieurs reprises. Éric Zemmour a encore fait parler de lui en déclarant, cette fois-ci, que le chef de l’État Français se faisait traiter par les dirigeants algériens « comme un écolier ».

Vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! Dzair Daily vous livre, ce jeudi 11 novembre 2021, plus de détails à cet égard. En fait, l’essayiste français a choisi son réseau social de prédilection, à savoir Twitter, pour donner son avis sur les conflits diplomatiques actuels présents entre l’Algérie et l’Hexagone. 

Selon lui : « Macron donne des leçons d’Histoire aux Français ». Cependant, « il se fait traiter comme un écolier par les Algériens », a rédigé Éric Zemmour sur l’oiseau bleu. Faisant ainsi référence aux multiples tentatives de réconciliation du chef de l’État français qui ont été ignorées, jusque-là, par le président Abdelmadjid Tebboune. 

Pour rappel, Emmanuel Macron a accusé, le 2 octobre dernier, le système « politico-militaire » algérien de donner une « histoire officielle » qui « ne s’appuie pas sur des vérités » au peuple algérien. Allant même jusqu’à douter de l’existence d’une nation algérienne avant que les Français ne colonisent notre pays. Des propos qui ont réveillé la fureur du gouvernement algérien. 

Le président Abdelmadjid Tebboune serait-il présent à la conférence sur la Libye à Paris ?

La réponse est non. Effectivement, et suite aux propos qu’a prononcé, dernièrement, le président français ; Abdelmadjid Tebboune a refusé de se déplacer à un événement concernant la Libye qui aura lieu à Paris. À cet égard, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a déclaré que « l’Algérie prendra part à la conférence » sur la Libye.

Cependant, cette participation ne sera « pas au niveau du président de la République » algérien. Et pour cause, « les conditions ne sont pas réunies pour qu’il participe personnellement à cette conférence ».

Et ce, « en dépit de son attachement au rôle actif de l’Algérie aux côtés des frères libyens ainsi qu’au règlement pacifique et démocratique escompté de la question libyenne », ajoute le même intervenant. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien Le Figaro dans son édition d’hier. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes