L’équipe d’Algérie victime d’un « complot » ? Voici ce qui se passe

Foot – L’équipe d’Algérie serait-elle victime d’un complot ? Son manager général a révélé les manœuvres de quelques dignitaires de la Confédération africaine de football (CAF), qui chercheraient, selon lui, à ébranler l’ascension record de Djamel Belmadi et sa troupe. Découvrez les dessous de cette présumée affaire de sabotage dans les lignes qui suivent.

La sélection algérienne est, depuis qu’elle évolue sous les ordres de Djamel Belmadi, devenue une machine impossible à stopper. Insubmersible depuis plus de deux ans, pour être plus précis depuis son revers face au Bénin (1-0) lors des éliminatoires de la CAN 2019, elle n’a perdu aucun de ses vingt-neuf (29) derniers matchs. Ce statut d’invincible dont dispose l’équipe d’Algérie donnerait lieu à une tentative de complot à son encontre.

C’est en effet l’annonce choc qu’a faite Amine Labdi, manager général des combattants du désert. Il s’est exprimé, ce lundi 20 septembre 2021, dans les colonnes du quotidien généraliste arabophone, Ennahar. Selon ses révélations, une grande machination serait en train de se tramer dans l’ombre contre l’équipe d’Algérie de football. Le même locuteur a même fait état de la présence d’une certaine frange de politicards au sein de la CAF.

Ensemble, ils tenteraient de mettre les bâtons dans les roues à l’effectif algérien en vue de contrecarrer ses chances de se hisser en phase finale de la Coupe du monde 2022, au Qatar. « Le complot contre l’équipe d’Algérie est flagrant. Une malsanité est manœuvrée en sous marin pour notamment tenter de réduire en miettes son record continental de victoires consécutives ». Il s’agit là de ce qu’a, de surcroît, dénoncé le MG de l’EN.

Une cabale contre l’équipe d’Algérie : Amine Labdi sort les preuves ! 

Déjà sur le toit de l’Afrique, bientôt sur celui du monde ? : la question qui visiblement écument les détracteurs des Verts. Une catégorie que le manager général de la sélection algérienne n’a pas hésité à pointer du doigt et à tacler auprès du média susvisé. « Il existe des individus qui ont toujours disposé de force et d’influence auprès de la CAF. Il faut croire qu’ils les utilisent maintenant dans l’intention de nuire à la réputation de notre équipe ».

C’est ce qu’a déclaré Amine Labdi faisant aussi part de son incompréhension face à l’horaire du prochain match contre le Niger, prévu le 8 octobre à 20h00, heure algérienne. Il a expliqué que la FAF avait demandé à décaler l’heure de cette rencontre de la troisième journée des éliminatoires du Mondial, qui se tiendra à domicile au stade blidéen. « Mais la Confédération africaine de football a formellement décliné la demande », a-t-il souligné.

À noter que le match retour, initialement programmé pour le 11 du mois prochain à Niamey, au Niger, a finalement été reporté pour une date ultérieure. Il aura lieu le mardi 12 octobre, à 14h00. L’enceinte niaméenne du Général Seyni Kountché sera le théâtre de ce rendez-vous décisif. C’est ce que vient d’indiquer la FAF sur son site officiel.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes