AccueilFootÉquipe d’Algérie : Hafid Derradji défie Belmadi de renoncer à son salaire

Équipe d’Algérie : Hafid Derradji défie Belmadi de renoncer à son salaire

Foot – Le célèbre commentateur sportif, Hafid Derradji, a lancé un pique au coach de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi, le défiant de renoncer à sa rémunération mensuelle. On vous en dit plus à cet égard dans la suite de cette édition. Ne bougez pas !

En effet, le média sportif, Fennec Football, a dévoilé dernièrement le salaire de l’entraîneur des Verts qui équivaut à 2,7 millions d’euros par an. Un chiffre qui a fait du bruit sur la Toile Dz. Récemment, c’est le commentateur de beIN SPORTS, très connu en Algérie, Hafid Derradji qui a mis Djamel Belmadi au défi d’entraîner les Fennecs bénévolement, sans percevoir un revenu mensuel. Curieux et vous souhaitez en savoir plus ? Cela tombe bien !

Dzair Daily se charge de fournir pour vous les détails dans la suite de ce passage du mercredi 28 décembre 2022. Mettons-nous-y immédiatement ! Absents du mondial qatari, le journaliste algérien a endossé l’élimination des Verts face aux Lions indomptables au sélectionneur de l’EN. À ses yeux, ce dernier assume une grande part de la responsabilité de l’échec de ses poulains.

Dans une interview accordée au média en ligne Wada7, Hafid Derradji a réitéré ses dires, critiquant de nouveau le coach des Guerriers du désert. Il a déclaré même que le natif de Mostaganem aurait dû jeter l’éponge et abdiquer. Cela après avoir échoué à réaliser ses objectifs qui lui ont été assignés.

Hafid Derradji tacle de nouveau Belmadi

Par la même occasion, le locuteur a montré son mécontentement vis-à-vis du discours de l’entraîneur quarantenaire. Ce dernier avait déclaré être lié par un « contrat moral » avec les supporteurs Dz. Des propos qui ne sont pas au goût de l’icône du commentaire des matchs de football. Il lui a lancé alors un tacle à ce sujet.

L’intervenant a défié, en effet, le champion d’Afrique 2019 de renoncer à son revenu mensuel. Et prendre les rênes de l’équipe nationale sans bourse déliée. « Puisque le contrat est moral, peux-tu renoncer à ton salaire ? … le peuple ne t’a pas élu », a lâché le journaliste algérien. Nous dévoilons pour vous son passage, juste en bas.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici