L’entreprise algérienne Gisb Electric exporte au Sénégal pour 4 millions d’euros

Algérie – Des câbles électriques ont été exportés par l’entreprise algérienne Gisb Electric à destination du Sénégal. Le montant de la transaction s’élève à 4 millions d’euros, plus de détails ce lundi 24 janvier 2022.

En effet, l’entreprise algérienne privée Gisb Electric, basée à Mostaganem, a procédé à l’exportation, dimanche 23 janvier, de câbles électriques depuis l’Algérie à destination du Sénégal. Et ce, our un montant total estimé à quatre (04) millions d’euros, rapporte Algérie Eco.

Au fait, le groupe industriel avait interrompu ses activités à cause de la pandémie du Coronavirus. Cela dit, le directeur de la société, Djillani Koubibi Hadj Ali, a confirmé la reprise des opérations d’exportation vers les pays d’Afrique. En témoigne, ce contrat signé récemment avec le Sénégal. Cela, dans le but de fournir le pays en câbles électriques.

En sus, ce même responsable a indiqué à l’APS que ces opérations d’exportation entrent dans le cadre des manœuvres entreprises par le gouvernement algérien. Le but de ces dernières est de s’incruster dans les marchés étrangers. Notamment les pays africains; en travaillant à diversifier les exportations hors hydrocarbures.

Algérie : Gisb Electric à la quête de nouveaux marchés

À ce sujet, Djillani Koubibi a révélé que le groupe a déjà effectué des visites dans plusieurs pays africains l’année passée. Parmi eux, le Sénégal et l’Ethiopie. Et ce, pour conquérir de nouveaux marchés dans la région de la Corne de l’Afrique et de la Communauté Economique Des Etats de l’Ouest de l’Afrique (CEDEAO).

En outre, les discussions entre les Algériens et les Sénégalais ont eu lieu durant la même année à l’exposition commerciale africaine. Celle organisée en Afrique du sud. Ces négociations ont abouti à cette opération d’exportation qui a démarré hier. Elle a été effectuée en présence du wali de Mostaganem, Aïssa Boulahia, et de l’ambassadeur du Sénégal en Algérie, Serigne Dieye.

D’autre part, Dillani Koubibi a souligné que l’unité algérienne des câbles électriques compte plus de 900 travailleurs. Ainsi, qu’elle produit différents types de câbles. Sa production annuelle avoisine les 70.000 tonnes avec un taux d’intégration de plus de 70%.

Cette unité est l’une des branches industrielles relevant du même groupe. Celui spécialisé dans la production de différents équipements d’énergie électrique et des systèmes d’énergie économique et renouvlables.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes