AccueilSociété et CultureFaits DiversUn enfant marocain bloqué dans un puits depuis plus de 42 heures

Un enfant marocain bloqué dans un puits depuis plus de 42 heures

Maroc – Dans la commune rurale de Tamrout, l’enfant marocain, Rayan, est toujours coincé au fond d’un puits étroit et profond depuis plus de 42 heures. Dzair Daily rapporte pour vous les détails, ce jeudi 03 février 2022.

Trois (03) ans après la chute accidentelle du jeune algérien Ayache Mahdjoubi dans un puits artésien, on craint le pire dans le pays voisin. La même scène s’est reproduite, en effet, dans le Royaume chérifien. Un enfant marocain âgé de 5 ans est bloqué depuis mardi après-midi dans un puits de 32 mètres de profondeur. On expose pour vous davantage de détails sur cette affaire dans les paragraphes suivants.

Effectivement, un petit garçon marocain est tombé il y a plus de 42 heures au fond d’un puits étroit et n’a encore pas été sorti d’affaire. L’accident a eu lieu dans la commune rurale de Tamrout, dans la province septentrionale de Chefchaouen, au nord du pays. Selon plusieurs médias marocains, la largeur du puits est de 50 centimètres. Chose qui rend l’arrivée jusqu’à l’enfant très pénible.

Cependant, les autorités locales sont à pied d’œuvre pour le sauver. Selon les images fournies par les services de la protection civile, Rayan s’accroche toujours à la vie. Les photos diffusées sur les réseaux sociaux montrent que la victime saigne du visage, mais bouge encore.

Les internautes algériens solidaires avec l’enfant marocain piégé dans un puits

Il sied de noter que de grands moyens sont déployés pour parvenir à sortir l’enfant piégé. Les autorités locales ont exploité une grue pour creuser à côté du puits. En plus, plusieurs citoyens se sont déplacés pour épauler les éléments de la protection civile. Un jeune homme s’est porté, en outre, volontaire pour descendre le récupérer. Toutefois, toutes les tentatives n’ont pas abouti au résultat salvateur escompté.

Le sort du petit garçonnet tient le Maroc en haleine. Ce drame a suscité également l’émoi des Algériens qui ont exprimé leur solidarité sur les réseaux sociaux. Les citoyens Dz semblent garder en mémoire la fin tragique du feuilleton de l’opération du sauvetage du jeune Ayache Mahdjoubi. Ce dernier a rendu l’âme en 2018, trois jours après sa chute accidentelle.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes