Énergie

Énergies renouvelables en Algérie : Partenariat Sonatrach/Sonelgaz, ce qu’il faut savoir

1
Énergie renouvelable Algérie
S'abonner :

Algérie – Le ministre de l’Énergie a annoncé le lancement d’un partenariat entre Sonatrach et Sonelgaz; visant à réaliser des stations d’électricités fonctionnant sur les énergies renouvelables et permettant de produire jusqu’à 4.000 mégawatts.

Invité sur la radio nationale Chaîne 1 le 27 avril, le ministre de l’Énergie; Mohamed Arkab a annoncé la signature d’un nouveau partenariat entre la société nationale d’hydrocarbures; Sonatrach et la société nationale d’électricité et de gaz, Sonelgaz; permettant la production de 4.000 mégawatts d’électricité issus des énergies renouvelables.

En premier lieu, il serait question de réaliser des stations de production d’énergie renouvelables dont leurs capacités initiales s’élèveront entre 400 et 500 mégawatts; a avancé le ministre. Selon ses dires, la réalisation de ces stations sera effectuée par le groupe Sonelgaz, en tant que chef de projet; en collaboration avec le groupe Sonatrach.

De plus, un projet est en phase d’étude par un groupe de travail; composé de représentants des ministères de l’Énergie, de l’Enseignement Supérieur et de l’Environnement; a confié le premier responsable du secteur de l’énergie au sujet de la transition énergétique en Algérie. 

« L’étude consiste à élaborer, pour cette année un nouveau modèle énergétique basé sur les énergies renouvelables, outre le développement des industries manufacturières et pétrochimiques »; a fait savoir le ministre de l’Énergie lors de son passage radiophonique.

Vers une transition énergétique en Algérie ?

Il convient de souligner que le gouvernement a annoncé, en février dernier, que l’Algérie a mis en place une stratégie de transition énergétique; visant à produire 4.000 mégawatts et 16.000 mégawatts à l’horizon 2024 et 2035 respectivement.

Article recommandé :  Algérie : Chute des recettes des hydrocarbures à 5$ milliards (début 2020)

Dans la foulée, un projet – tant attendu – basé exclusivement sur l’énergie solaire a été récemment officialisé entre l’Algérie et l’Allemagne. Il s’agit, en l’occurrence, du méga-projet Desertec. En effet, le projet consisterait à fournir à l’Europe pas moins de 17% de ses besoins en énergie à partir de cette source inépuisable qu’est l’énergie solaire.

Ayant enfin réussi à trouver un accord satisfaisant avec l’Allemagne; l’Algérie a tout à y gagner et la promotion de ce méga-projet serait un tournant énergétique inédit pour diversifier son économie dépendante des hydrocarbures; au lendemain de la baisse historique des prix du pétrole.

Prix du pétrole Algérien : Le ministre de l’Energie prédit un baril à 40 dollars

Article précédent

Algérie : Déficit commercial à 80% pour les premiers mois de 2020

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Projet et projet de partenariat : deux concepts distincts qui nécessitent une planification par la méthode Pert. Des projets de partenariat , il y en a eu en cette Algérie de projets et de commissions sans intérêt sinon juste pour se réunir et parler.
Espérons que ….