17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
samedi, 2 mars 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergie : le prix du pétrole plombé par les craintes de récession...

Énergie : le prix du pétrole plombé par les craintes de récession aux USA

Publié le

- Publicité -

Énergie – Après plusieurs séances de hausse, le prix du pétrole a fini en baisse ce vendredi 10 février 2023 sur un marché préoccupé par des indicateurs économiques décevants aux États-Unis d’Amérique (USA).  

S’il est bien un fait incontestable, c’est celui-ci : les coûts des hydrocarbures connaissent une flopée de fluctuations, porteuses de conséquences importantes. Soit depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, lancée le 24 du mois de février dernier. Une valse qui continue donc encore. Les prix du pétrole, première source d’énergie, reculent dans un contexte marqué par la crainte d’une récession aux USA. 

C’est en effet ce dont font état les derniers chiffres. Ils viennent d’être repris par le quotidien généraliste arabophone El Khabar. Alors que les investisseurs étaient nombreux à s’attendre à ce que la réouverture de la Chine stimule la consommation, les dernières données sur les stocks de l’or noir aux États-Unis, la plus grande économie du monde, ont plombé les espoirs de l’avenir. 

- Publicité -

Il convient de noter que les stocks de brut ont grimpé à leur plus haut niveau depuis juin 2021. Une accumulation ininterrompue qui suscite alors de l’inquiétude quant à un ralentissement de l’activité économique américaine. Nous vous en disons plus dans la deuxième partie du présent article. 

Baisse du coût du baril du pétrole : le point sur les cours de ce vendredi 10 février 

Cette matinée a donc été marquée par la dégringolade du prix du pétrole. La valeur du Brent a ainsi enregistré un fléchissement inquiétant. Les contrats à terme sur le susdit type de pétrole brut ont chuté de 28 cents. Soit 3 %. Ce dernier s’est apprécié à 84, 22 dollars le baril. Même son de cloche pour l’autre référence mondiale. 

Le West Texas International (WTI) a, lui aussi, observé une déroute. Le point de référence majeur pour les prix du pétrole baissait de 35 cents. Il a cédé 0, 5 %. Ce matin, il s’est échangé à 77, 71 dollars le baril. Il est à rappeler que le Brent et son équivalent américain suscité ont bondi de plus de 5 % au cours de cette semaine. Une embellie qui est parvenue à compenser une bonne partie des récentes pertes.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -