Énergie : le prix du pétrole algérien hausse et dépasse les 110 dollars

Pétrole – Le prix de l’or noir algérien enregistre une hausse pour dépasser la barre de 110 dollars le baril. On vous en dit plus dans ce numéro du 4 mai 2022.

Après la chute enregistrée au cours des derniers jours, le pétrole algérien repart à la hausse avec un prix dépassant les 110 dollars. Dans le détail, il s’agit du Sahara Blend dont le prix a augmenté de plus de 2 dollars en l’espace de quatre jours seulement.

Selon les précisions du site spécialisé Oil Price, rapportées par le quotidien arabophone Ennahar, la proportion de la hausse est estimée à 2,26 %. Ainsi, le prix du baril du pétrole algérien est à présent de 110,74 dollars, étant considéré comme des nouveaux gains financiers depuis certains jours.

En effet, le prix de l’or noir sur le marché international se détermine à partir de plusieurs indicateurs. Outre l’ampleur qu’a pris la crise épistémologique mondiale liée à la propagation du coronavirus, l’invasion russe en Ukraine est venue bouleverser, à nouveau, ce marché qui commençait tout juste à retrouver la normale.

Prix du pétrole : un autre indicateur déterminant

Dans ce sillage, on ressort un troisième élément qui affecte significativement le marché des énergies. Il s’agit de la politique de fermeture totale que les autorités chinoises ont imposé à la ville de Shanghai, visant le zéro Covid.

Toutefois, le pétrole algérien a pu renforcer et améliorer ses performances sur les marchés mondiaux. Et ce, en dépit de ces conditions difficiles. Notamment du fait que Shanghai est le principal nerf des industries chinoises. Celle-ci contribue à hauteur de 6 % au PIB du pays.

D’ailleurs, le pétrole algérien a même réussi à dépasser le Brent brut de 4 dollars, qui est actuellement descendu au niveau de 106 dollars. À ce propos, il est à noter que l’or noir algérien est le cinquième brut le plus cher au monde en raison de ses avantages chimiques.

Enfin, le média susmentionné indique que les prévisions futures du prix du pétrole ne sont pas prometteuses. Autrement dit, les prix du pétrole s’attendent à enregistrer une nouvelle baisse dans les prochains jours. Et ce, en raison de l’impact de plusieurs usines mondiales en Asie et en Europe. Celles qui risquent de perdre les matières semi-finies qu’elles importent depuis la Chine, le principal fournisseur de ces usines.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici