AccueilÉconomieÉnergieÉnergie : les prix du gaz à leur plus bas niveau depuis...

Énergie : les prix du gaz à leur plus bas niveau depuis 4 mois

Énergie – Après une phase de tendance haussière qui s’est étalée sur plusieurs mois, le gaz signe une retombée des prix sur le marché de l’énergie fossile en question. Dzair Daily rapporte tous les détails de cette actualité pour vous, à travers les lignes qui suivent.

Les cours des énergies fossiles vont dans deux sens opposés sur le marché mondial des hydrocarbures aujourd’hui. Les pays producteurs de pétrole ont en effet profité d’une actualité positive portant sur une hausse significative des tarifs. En revanche, les prix d’une autre énergie fossile, le gaz en l’occurrence, s’affichent au plus bas seuil atteint depuis le mois de mai dernier.

À l’instar d’autres énergies fossiles, les tarifs du carburant bleu font face à une flopée de fluctuations. Les prix du gaz ont en effet bondi jusqu’à des niveaux records dernièrement. Toutefois, les moments opportuns ne sont pas permanents. Cette stabilité n’a pas duré longtemps. D’ailleurs, les cours du gaz naturel ont chuté jusqu’à moins de 1.350 dollars par millier de mètres cubes.

Les prix du gaz naturel s’enfoncent ce 17 octobre

Dans le détail, les cours du gaz se sont dépréciés de 6,4 % lors des échanges de ce lundi 17 octobre 2022. Ainsi, les négociations sur les contrats à terme sur le gaz ont débuté à la barre de 1.333 dollars pour chaque mille mètres cubes, selon l’indice du centre européen TTF. Cela, conformément aux données rapportées par le quotidien arabophone El Bilad.

Le carburant bleu est clairement en déclin. Cela, puisque sa valeur aujourd’hui se révèle le seuil le plus bas enregistré en la matière depuis le 24 mai dernier. À noter que les prix du gaz ont fini les échanges de la semaine dernière à une limite nettement supérieure. Il est question de 1.424,2 dollars par millier de mètres cubes.

Pour conclure, il est utile de souligner qu’en dépit des prix significativement fléchis, cette énergie fossile s’affiche encore à des niveaux élevés. Ces tarifs constituent en effet une véritable menace pour l’économie de nombreux pays du Vieux Continent. Soit des pays qui reposent principalement sur l’importation du gaz naturel.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes