Énergie France : Paris, la ville des lumières « atténuées »

France – Paris, ville connue notamment pour ses lumières, pourrait faire face à une crise de l’énergie. Nous vous dévoilons toutes les informations relatives à ce sujet dans la suite de cette édition. Apprenez donc tout ce dimanche 24 juillet 2022 !

Afin de réduire la consommation d’énergie en France, Paris, une capitale réputée pour ses lumières grandioses, se voit contraint de suivre de nouvelles consignes rigoureuses. En effet, quelques décisions ont été prises par les autorités françaises concernées dans le but d’économiser le plus d’énergie possible dans l’Hexagone, particulièrement au niveau de la capitale. 

Désormais, les commerces climatisés de Paris ne pourront plus laisser leurs portes ouvertes. Ils doivent également diminuer la consommation énergétique en réduisant les publicités lumineuses. Tout comme à Lyon, un décret municipal a été rendu public, en ce mois de juillet, au niveau de la surnommée « La ville lumière » dans ce sens.

Sous peine d’amende, les magasins se retrouvent dans l’obligation de fermer leurs portes d’entrées. Au fait, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher en l’occurrence, s’est prononcée à cet effet. Elle a annoncé son ambition de mettre en application deux décrets. Le premier porte « interdiction de laisser les portes ouvertes au moment où les climatiseurs et radiateurs sont allumés ». 

Tandis que le deuxième se penche sur « l’interdiction des panneaux publicitaires lumineux ». Et ce, entre une heure (1 h 00) et six heures (6 h 00) du matin, a-t-elle ajouté. Il est question de ce que rapporte le quotidien arabophone Awras

L’énergie en France : voici les raisons pour lesquelles les commerçants pourront être sanctionnés 

Sous une peine d’amende allant jusqu’à 750 €, le gouvernement français compte mettre en application cette décision sur tout le pays européen. Celle qui consiste à interdire l’ouverture des portes quand un climatiseur est allumé. Il sied de noter que ce sont les commerçants qui sont les premiers à faire face à cette décision. 

En ce qui concerne les enseignes lumineuses, celles-ci sont interdites d’une heure à six heures du matin au niveau de certaines communes. Il s’agit des régions où le nombre d’habitants ne dépasse pas les 800.000 personnes. Pour les autres zones, les magasins devront suivre les règles locales pour réglementer ce type de publicité.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes