AccueilÉconomieÉnergieÉnergie Algérie : le prix du pétrole progresse en continu

Énergie Algérie : le prix du pétrole progresse en continu

Énergie – À l’avantage de l’Algérie notamment, le prix du pétrole augmente ces dernières semaines. Le baril de Brent a atteint des sommets, dépassant les 90 dollars la semaine dernière. En cause, la situation actuelle et la crise en Ukraine. 

Dans le secteur de l’énergie, en effet, à 7 h 20 en ce matin du 31 janvier 2022, une augmentation de 1,16 % a été constatée sur les contrats à terme du brut US West Texas Intermediate, voyant le prix du baril de pétrole passer à 87,83 dollars, rapporte El Bilad en Algérie.

Les investisseurs s’attendent à ce que la demande sur l’or noir se redresse dans les prochaines semaines. En outre, les contrats à terme sur le Brent ont augmenté de 1,23 %, jusqu’à atteindre 91,14 dollars le baril. 

En effet, cette augmentation jamais observée depuis 2014 est la conséquence de la crise en Ukraine. Et des tensions que subit le Moyen-Orient. Le baril de Brent avait ainsi atteint le prix de 90,42 dollars le 26 janvier dernier. 

La crise ukrainienne, le moteur de cette hausse 

L’impasse dans laquelle se trouvent la Russie et les membres de l’Otan contribuent fortement à ce déséquilibre des prix du pétrole. Ce qui a mené à la hausse des cours ces dernières semaines. La situation laisse même planer le doute sur un manque d’approvisionnement à venir. Par conséquent, les gouvernements américain, canadien et britannique viennent d’appeler leurs ressortissants se trouvant en Ukraine à quitter le pays.

En fait, il y a un bon taux de remplissage des réserves pétrolières américaines. Toutefois, cela n’a eu aucune influence sur la progression du brut. En effet, les chiffres publiés par l’Agence américaine d’information sur l’énergie montrent que les réserves américaines de pétrole ont connu une augmentation conséquente.

Par ailleurs, durant la deuxième moitié du mois de janvier, une progression de 2,4 millions de barils en net a été constatée dans les stocks de brut. Il est à rappeler que les analystes s’attendaient à une progression d’un million. Ce qui a conduit à un total de 416,2 millions de barils de pétrole.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes