17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
dimanche, 12 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesEmploi : l’Italie ouvre ses portes aux Algériens

Emploi : l’Italie ouvre ses portes aux Algériens

Publié le

- Publicité -

Emploi – L’Italie a ouvert grand ses portes pour des travailleurs hors Union européenne, dont les Algériens. Dzair Daily expose pour vous toutes les informations relatives à cet égard dans la suite de ce nouveau passage.

Ces derniers temps, plusieurs personnes désirent immigrer vers le Vieux continent. Effectivement, de nombreux Algériens souhaitent faire une mobilité à l’Italie et exercer un emploi dans le pays de Sergio Mattarella. Si vous faites partie de cette catégorie de personnes, alors nous avons une excellente nouvelle pour vous ! Nous la dévoilons en détail dans cette édition du mercredi 1er février 2023.

Effectivement, l’Italie a décidé de mettre en œuvre des mesures d’immigration, à travers la création de voie pour les migrants. Et ce, dans l’objectif de remédier aux pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs d’activité. Ainsi, afin de faire face aux besoins du marché de travail, le pays européen a ouvert des postes d’emploi aux étrangers, notamment aux Algériens.

- Publicité -

Dans le détail, l’État prévoit de proposer près de 83.000 jobs saisonniers et non saisonniers. C’est ce qui ressort d’un décret relatif au flux migratoire, publié le 26 janvier dernier. Notons, par ailleurs, que trente-trois (33) pays, dont l’Algérie, sont mentionnés dans ce décret. Il s’agit de ce que rapporte le média arabophone Ennahar dans son édition de ce mercredi.

L’Italie offre des emplois aux Algériens : les secteurs concernés

Il sied de souligner que les Algériens partagent un quota de 24.105 emplois non saisonniers avec les ressortissants de 30 autres pays. Quant aux emplois saisonniers, l’Italie a accordé un quota de 44.000 permis de travail. Les ressortissants Dz sont concernés.

Penchons-nous à présent sur les domaines dans lesquels l’Italie souhaite recruter. Cette dernière a, en effet, besoin de main-d’œuvre dans les secteurs de transport terrestre, le bâtiment et le tourisme. Ainsi que l’hôtellerie, la mécanique et les télécommunications. En plus de l’alimentation et la construction navale. Il est question de ce qu’indique la même source médiatique.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -