AccueilActualitéAlgérieEmploi Algérie : ouverture de 1.400 postes budgétaires dans les universités

Emploi Algérie : ouverture de 1.400 postes budgétaires dans les universités

Algérie – Le ministère de l’Enseignement Supérieur prévoit de créer 1.400 postes budgétaires dans les universités. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette édition du lundi 07 novembre 2022.

En effet, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, à savoir Kamel Baddari a annoncé, récemment, que les universités en Algérie bénéficieront de 1.400 postes budgétaires au titre de l’exercice 2023. Cela, lors d’une récente intervention. Sachant que celle-ci s’est tenue devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le budget du secteur pour l’année 2023.

Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. En fait, le premier responsable du secteur de l’Enseignement Supérieur a expliqué que le ministère des Finances avait accepté d’octroyer à son secteur 1.400 postes budgétaires. Ce qui servira à soutenir l’encadrement pédagogique des universités et des écoles supérieures.

Entre autres, l’intervenant a souligné que le montant total alloué à l’équipement sous forme d’autorisations de programme au titre de l’année financière 2023 a été fixé à 27,2 milliards de dinars. Ce qui représente une augmentation de 88,2 % par rapport à l’année financière 2022.

Les affectations de paiement relatives au secteur au titre du budget d’équipement pour l’année 2023 se sont élevées à 70 milliards de dinars. Ce qui, de son côté, représente une augmentation de 2,9 % par rapport au programme financier de l’année précédente. C’est ce dont a fait état le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro.

Le ministre de l’Enseignement supérieur met toute sa confiance sur les ressources humaines

Dans un autre contexte, Kamel Baddari a indiqué que les affectations de gestion allouées au secteur de l’Enseignement Supérieur pour l’année financière 2023 étaient estimées à 466,50 milliards de dinars. Soit une augmentation de 16,60 % par rapport aux affectations de gestion enregistrées l’année précédente.

Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement supérieur a indiqué que le plan de son secteur est basé sur un point. Il s’agit, en fait, de la formation d’une ressource humaine qualifiée. Et donc capable de contribuer à la réalisation du développement.

Cela se fait notamment en encourageant les étudiants à créer leurs propres startups. Et en réalisant ainsi un effort pour faire de l’université algérienne une véritable locomotive pour l’économie nationale. C’est ce dont a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes