Emmanuel Macron « souhaite une relation de confiance entre la France et l’Algérie »

Algérie/France – Le gouvernement français multiplie ses approches à l’égard de l’Algérie. D’ailleurs, selon Le Drian, Emmanuel Macron « souhaite une relation de confiance entre la France et l’Algérie ». On vous livre les détails dans cette édition du 19 novembre. 

Alors que les relations entre les deux nations sont tendues, suite aux déclarations discréditantes du président français envers l’histoire de notre pays. Mais aussi, par rapport aux qualifications visant le système algérien. La France de Macron tente par tous les moyens de se rattraper dans l’espoir d’apaiser les tensions. Selon Le Drian, Emmanuel Macron « souhaite une relation de confiance entre la France et l’Algérie ».

En effet, le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian a de nouveau évoqué la situation des relations algéro-françaises dans un entretien avec le quotidien français Le Monde. Ce dernier soutient que le président français souhaiterait rétablir les conditions d’une relation apaisée avec l’Algérie. Il évoque en outre, « les malentendus récents » au sujet de la crise existante entre les deux pays

Le ministre français a ensuite poursuivi en exprimant ses regrets concernant la situation actuelle qui selon lui « ne correspond pas à l’importance que nous attachons aux relations entre nos deux pays ». Il ajoute « la France et l’Algérie sont unies par des liens ancrés dans l’histoire ». C’est pourquoi, l’Élysée voudrait mettre ces tensions de côté et « dépasser cela » a-t-il soutenu.

Crise diplomatique : la France tente de se racheter 

Dans ce contexte des tensions politiques entre l’Algérie et la France. À la suite des propos inacceptables du Président de la République, Emmanuel Macron. Ce dernier a récemment regretté « ces polémiques et ces malentendus ». Et qu’il manifeste du plus grand respect pour la nation algérienne et son histoire.

Depuis, les déclarations d’amitié s’enchaînent à l’égard de l’Algérie. En fait, Paris cherche surtout à développer la relation bilatérale entre les deux pays. Dans le but de répondre aux intérêts communs mais aussi pour faire face aux grands défis régionaux. Comme pour la Libye. C’est afin de rétablir la stabilité dans ce pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes