AccueilPolitiqueEmmanuel Macron en Algérie : il se rend en soumission selon Louis...

Emmanuel Macron en Algérie : il se rend en soumission selon Louis Aliot

France – Le maire RN de Perpignan, Louis Aliot s’est exprimé sur la visite d’Emmanuel Macron en Algérie, il a qualifié cette dernière de visite de soumission. Dzair Daily vous en dit davantage dans cette édition du 25 août 2022.

Invité par BFM TV, Louis Aliot a livré son opinion sur la visite d’Emmanuel Macron en Algérie. Selon lui, le président français se rend en Algérie dans un esprit de soumission. Aliot a déclaré ne rien attendre de cette « visite historique de réconciliation », comme l’a qualifiée le président français. Il a cependant espéré que Macron allait en profiter pour aborder les problèmes qu’a la France avec l’Algérie.

L’élu français a d’abord évoqué le sujet de l’immigration. Qui pose de plus en plus de problèmes à la France, car le nombre d’immigrés clandestins en France augmente et ces derniers ne sont pas expulsés. Selon Aliot, l’immigration est un sujet prioritaire que le président Macron doit évoquer avec Abdelmadjid Tebboune.

Le même intervenant a qualifié Emmanuel Macron de président de soumission. Pour étayer ses dires, il a expliqué que Macron s’est toujours rangé du côté des dirigeants du FLN. Geste qui selon lui montre sa soumission à Alger. Alors que des civils et des militaires français ont probablement été tués par le FLN. 

Emmanuel Macron en Algérie : La visite de réconciliation

Louis Aliot n’a pas manqué d’insister sur le fait qu’il est français. Et que malgré les pertes des deux côtés lors de la guerre d’Algérie, seuls ses compatriotes l’intéressent. Selon lui, les victimes algériennes sont l’affaire du pouvoir algérien. Il s’est également dit ouvert à une réconciliation avec l’Algérie mais a qualifié cette dernière de dictature militaire, au même titre que la Russie. 

Selon Aliot, le pouvoir algérien tient son peuple en oppression. Raison pour laquelle une majorité de jeunes algériens ne veut qu’une chose : quitter son pays et se rendre en Europe. Pour compléter son argumentaire, le maire de Perpignan a déclaré que le France détient des moyens de pression contre l’Algérie et ne les utilise pas.

Parmi ces moyens de pression, il a évoqué les biens que détiennent les dirigeants algériens en France. Au lieu de cela, Aliot a indiqué que la France allait négocier du gaz algérien, car elle ne veut plus du gaz russe. Pour conclure, l’élu a indiqué que tant que les problèmes de la France avec l’Algérie ne sont pas réglés, il n’y aura pas de réconciliation effective.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes