AccueilÉconomieEl Watan au bord de la faillite : le journal algérien prend...

El Watan au bord de la faillite : le journal algérien prend cette décision pour survivre

Algérie – Le journal francophone algérien, El Watan, est au bord de la faillite, afin de pouvoir survivre, le quotidien a pris des dispositions. Plus de détails dans les lignes qui suivent ce mercredi 23 février 2022.

Le journal algérien d’expression française El Watan serait au bord de la faillite. C’est en tout cas ce qui a été publié dans son numéro d’aujourd’hui. Le quotidien explique dans son édition du 23 février qu’il s’est vu contraint d’augmenter les prix de ses copies papier à 40 DA, afin de pouvoir continuer à subsister.

Les causes de cette augmentation sont les difficultés financières que le journal connaît depuis des années. Les coûts d’impression et de distribution des journaux ne cessent de grimper, sans compter le papier qui a vu son prix augmenter à de nombreuses reprises. C’est en tout cas ce que relate Awras.

Par ailleurs, le journal a indiqué n’avoir publié sur ces pages aucune publicité publique depuis 2014. Et ce, pour des raisons qu’il qualifie de politiques, en raison notamment de son orientation contre le pouvoir. Tous ces paramètres ont contribué à mettre en péril sa situation financière, jusqu’à arriver au point où il a fallu prendre des décisions drastiques pour assurer sa survie. 

El Watan, interdit de publicité publique depuis 2014

En outre, l’article en appelle à la compréhension des lecteurs quant à cette augmentation des prix. Sachant qu’il vise seulement à assurer la pérennité des éditions et à préserver les 145 emplois de ses travailleurs.

En raison d’un article qui relate les avoirs des enfants de feu Ahmed Gaid Salah, El Watan a été interdit de publicité en 2021. Par la suite, le journal a publié un article plaidant son respect pour l’institution militaire. Selon El Watan, il n’y avait aucune offense dans son article. Le journal a ajouté avoir toujours été du côté de l’institution militaire, notamment durant la décennie noire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes