AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantÉducation Algérie : les parents d’élèves se plaignent des prix des affaires...

Éducation Algérie : les parents d’élèves se plaignent des prix des affaires scolaires (vidéo)

Algérie – La rentrée scolaire approche, les parents d’élèves ont d’ores et déjà commencé l’achat des affaires scolaires à leur enfants, mais les prix des fournitures ont flambé cette année et le pouvoir d’achat est mis à rude épreuve. On vous dit tout ce vendredi 9 septembre 2022.

Les journalistes d’Ennahar Tv se sont rendus dans un marché Rahma en Algérie dédié aux affaires scolaires, et ont interrogé les clients sur les prix. Le marché en question se situe dans la wilaya d’El Bayadh. Et à quelques jours de la rentrée scolaire, parents et enfants s’y pressent pour acheter les fournitures dont ils auront besoin. Cependant, un paramètre vient compliquer la rentrée de cette année. 

En effet, la cherté des fournitures complique la préparation de la rentrée pour la plupart des parents. Raison pour laquelle l’État a mis en place les marchés de proximités. Où les prix sont supposés être plus abordables qu’ailleurs. Cependant, et selon les dires de plusieurs parents interrogés sur les lieux. La différence de prix est minime et les économies réalisées sont négligeables.

Dans le détail, un père de famille explique qu’en moyenne, les prix des articles scolaires baissent de 10 à 30 dinars par rapport aux autres commerces. Interrogé à ce sujet, un des vendeurs du marché Rahma avouera que les tarifs ont considérablement augmenté par rapport à l’année passée. Il a d’ailleurs souligné qu’il s’étonnait à chaque fois qu’il établissait une facture. Cela, au vu de leurs montants très élevés.

Rentrée scolaire : les prix des fournitures scolaires flambent

Le même intervenant confirmera qu’il n’y a pas de grande différence de prix entre les marchés Rahma et les autres points de vente. Un autre parent d’élève dira que les tarif ont doublé depuis l’année passée. Il donnera l’exemple du cahier de 96 pages, qui coûtait entre 35 et 40 dinars l’année passée. Et qui cette année s’affiche à 90 dinars.

Par ailleurs, un autre locuteur dira avoir dépensé 5.000 dinars pour les fournitures de ces deux enfants scolarisés. Ces fournitures ne comprenant pas de cartables, trousses ou vêtements). Ainsi, entre le tablier, le cartable, les fournitures scolaires et la tenue de la rentrée, la note s’annonce salée pour les parents. Particulièrement pour ceux qui ont plusieurs enfants à charge.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes