AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantÉducation en Algérie : conditions de recrutement des enseignants

Éducation en Algérie : conditions de recrutement des enseignants

Éducation – En Algérie, le ministre de l’Éducation nationale établit les nouvelles conditions de recrutement des enseignants. Tout savoir à ce propos, ce mardi 10 août 2021.

En Algérie, le ministre de l’Éducation, Abdelhakim Belaabed, a révélé les différentes conditions nécessaires pour le recrutement des enseignants. L’annonce a eu lieu lors de sa réunion avec les présidents de 24 syndicats indépendants.

À cet effet, le ministre a affirmé qu’ils ont décidé d’opter pour un autre processus cette année. Il s’agit d’un recrutement sans titre, sans aucun concours écrit. Une procédure qui diffère totalement des années précédentes. La priorité ira aux diplômés des ENS, a ajouté la même source. Ce privilège concerne aussi les enseignants contractuels qui ont cumulé plusieurs années d’expérience.

En outre, il a révélé que les candidatures se feront désormais en ligne. Notamment, au vu de la décision de reporter la tenue d’un concours national. Et ce, en raison de l’aggravation de la situation sanitaire au pays.

Une rentrée scolaire hors normes

L’inscription électronique se déroulera via la plate-forme numérique du ministère de l’Éducation. Par ailleurs, elle est ouverte aux diplômés universitaires dans diverses disciplines. Outre, les professeurs ayant réussi les précédents concours de recrutement. 

Afin d’alléger la pression sur les enseignants, le porte-parole a annoncé la décision de réduire le volume horaire pour toutes les matières. Sans pour autant compromettre les apprentissages de base. Un système de double vacation est notamment en vue.

D’autre part, il a abordé la question du report de la rentrée scolaire. Le responsable a souligné que seul le président de la République peut prendre de telles décisions. Et ce, sur la base d’un rapport soumis par le Comité scientifique national de surveillance et de suivi de l’évolution de la pandémie.

Il sied de préciser que 10 syndicats indépendants ont plaidé pour le report de la rentrée. Et cela, jusqu’à ce que tous les moyens et humains soient fournis. Ils appellent par ailleurs à lutter contre l’épidémie et enrayer sa propagation dans le milieu scolaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes