AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantÉducation en Algérie : pas de concours, ni de promotion jusqu’après le...

Éducation en Algérie : pas de concours, ni de promotion jusqu’après le BAC 2021

Algérie – La date du concours de recrutement sur titre pour l’accès aux différents grades du secteur de l’Éducation nationale, initialement fixée au 10 juin, sera reportée.

Le mois dernier, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé le retour au concours sur titre pour l’accès aux différents grades de l’enseignement en Algérie. Tous cycles confondus ! Prévu pour le mois de juin, ce nouveau système de recrutement pourrait être ajourné. C’est en effet ce que rapporte le quotidien généraliste Echorouk. Il relate l’information dans son édition d’hier samedi. 

C’était prévisible et c’est presque officiel : le concours pour le recrutement des enseignants devra être reporté à une date ultérieure. Au vu de la complexité de l’organisation d’un tel événement, en tout état de cause, il ne pourra pas avoir lieu avant un mois. 

Le média susmentionné évoque une révision du calendrier avec pour priorité de recruter des candidats de qualité pour rejoindre le corps éducatif. Cela avant la fin de l’année courante. De la sorte, le concours de recrutement de l’Éducation nationale devra se dérouler au début du mois de juillet. C’est ce que souligne encore Echorouk, précisant que ce programme fera l’objet d’une communication dans les prochaines semaines. 

Éducation en Algérie : les raisons du report du concours des enseignants 

La même source détaille les raisons d’une telle décision. Elle rapporte alors que le premier responsable du secteur de l’Éducation a exigé une abrogation provisoire de ces concours. Ils seront donc reportés et réorganisés, sous réserves d’achèvement des examens scolaires de fin d’année

À savoir, le Certificat de 5e année, le Brevet (BEM) et le Baccalauréat (BAC). Des épreuves écrites à la correction des copies, il faut s’attendre à une période d’au moins un mois pour voir paraître les résultats finaux. Ce qui retardera la mise en œuvre des entretiens oraux. Ceux liés au recrutement national pour l’accès aux divers échelons dans le domaine de l’éducation. C’est ce qu’indique en outre le site d’information arabophone. 

Tout bien considéré, le ministère de l’Éducation a tenu à instruire l’Office national des examens et des concours (ONEC). Le membre du gouvernement a ainsi ordonné la mise en place des modalités d’organisation et d’un nouveau planning général. Ceux-ci devront permettre la tenue de l’ensemble des concours et promotion dans les meilleures conditions qui soient.    

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes