Éducation en Algérie : le baccalauréat des arts de retour

Algérie – Désormais, le ministère de l’Éducation évoque la réintégration du baccalauréat des arts à cet examen national. Retrouvez tous les détails qui s’y lient dans les prochaines lignes de cet article du 15 mars 2022.

Le secteur de l’Éducation en Algérie est susceptible de s’enrichir par l’addition d’un autre type d’examens. Il est question du baccalauréat des arts évoqué par le ministère de l’Éducation en Algérie. Cela d’après ce qui a été annoncé par un communiqué publié sur la page Facebook de la tutelle.

En effet, le ministère de l’Éducation Nationale, à sa tête Abdelhakim Belabed, a signé ce mardi 15 mars, une convention avec le secteur de la culture. C’est dans le but de concrétiser le baccalauréat artistique en Algérie et veiller ainsi à son organisation dans le proche avenir. Il faut savoir qu’on a conclu cet accord en la présence du ministre de la Culture, Soraya Mouloudji. En plus d’autres cadres issus des deux secteurs en question.

À ce propos, le ministre de l’Éducation a affirmé que cette initiative vient concrétiser les directives et asseoir les décisions du président de la République. Effectivement, Abdelmadjid Tebboune vise à promouvoir la dimension artistique dans le système éducatif de l’Algérie.

Éducation en Algérie : le président de la République préoccupé par l’aspect artistique

Dans son allocution, Abdelhakim Belabed a fait savoir que la création d’un baccalauréat dans cette spécialité affinera les talents auprès du secteur éducatif à l’échelle nationale. De plus, cet examen servira à valoriser les capacités artistiques et les talents dont regorge ce même secteur.

En outre, le responsable a souligné que cet élément additionnel permettra d’exploiter l’énorme potentiel des talentueux en Algérie. Et ce, en leur attribuant la place méritée dans le système de l’éducation algérien. Mais aussi, cela permettra également de promouvoir la scène culturelle dans le pays.

Par ailleurs, d’après le communiqué précité le ministre en question a tenu à présenter des remerciements à la ministre de la Culture algérienne, Soraya Mouloudji. Et ce, pour sa coordination et sa coopération. D’autant plus que c’est ce qui permettra la concrétisation de ce projet dans les meilleurs délais. Notamment du moment que celui-ci demeure l’un des projets auxquels les hautes autorités du pays accordent un intérêt particulier.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes