AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantÉducation Algérie : l’anglais finira par remplacer le français ? Un responsable...

Éducation Algérie : l’anglais finira par remplacer le français ? Un responsable tranche

Éducation – Après l’inclusion de la nouvelle langue étrangère au primaire, une seule question revient avec insistance : l’anglais finira-t-il par remplacer le français en Algérie ? Une interrogation à laquelle un responsable a tenté d’apporter une réponse. Restez branchés, Dzair Daily vous en dit davantage dans son édition du dimanche 4 septembre 2022. 

En effet, de nombreuses personnes pensent que l’enseignement de la nouvelle langue étrangère aux écoliers algériens fera de l’ombre à la langue de Molière. L’inspecteur central au ministère de l’Éducation nationale (MEN), Boualem Belaouar en l’occurrence, a tenu à apporter quelques précisions à ce sujet concernant  l’apprentissage de l’anglais et du français dans le cycle primaire en Algérie.

Selon lui, l’inclusion de l’enseignement de l’anglais pour les élèves de troisième année primaire ne se fera pas au détriment du français ou tout autre matière d’ailleurs. Boualem Belaouar s’est exprimé dans les colonnes du quotidien généraliste arabophone Echorouk

Il a affirmé, dans le même sens, que le programme sera maintenu pour toutes les matières sans aucune modification. Il a en outre souligné que les classes de quatrième année étudieront l’anglais à partir de l’année scolaire 2023-2024. Et ce, a-t-il indiqué, afin d’assurer la continuité de l’apprentissage à un stade fondamental.

Par ailleurs, le même intervenant a précisé que le projet d’introduction de la langue de Shakespear au cycle primaire a été adopté par le président Tebboune après plusieurs études menées par des experts en éducation. En plus des spécialistes linguistiques. 

Effectivement, ces derniers affirment qu’un enfant est apte à apprendre quatre à sept langues étrangères. Sachant que les écoliers algériens n’auront pas à subir une surcharge de la mémoire de travail. Cela puisqu’ils apprendront seulement deux nouvelles langues étrangères. À savoir le français et l’anglais. Ils sont en effet déjà habitués à l’arabe et le berbère ou les deux en même temps avant d’intégrer l’école. 

L’inclusion de l’anglais dans la phase primaire : plus de détails

Selon les précisions du susdit responsable, la réussite de l’anglais au primaire dépend de la continuité de son enseignement. Cela dans les autres niveaux sans interruption, à partir des prochaines années scolaires. Soit, pour les élèves de quatrième année en 2023-2024 et ceux de cinquième année en 2024-2025. 

Par ailleurs, Belaouar a déclaré que le programme des cours d’anglais au collège doit être modifié. Cela puisque le collégien reçoit à l’heure actuelle un programme initial de cette matière, a-t-il précisé. En sus, l’inspecteur central au MEN a annoncé que les élèves devront recevoir des cours n’excédant pas 90 minutes par semaine. À savoir, deux sessions de 45 minutes chacune.

En ce qui concerne les nouveaux enseignants d’anglais, le susdit locuteur a assuré qu’ils seront formés dans plusieurs aspects et axes. Soit, entre autres, la psychologie de l’éducation, la législation de l’éducation. Ou encore la didactique des langues étrangères et la pédagogie de l’enfant. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes