AccueilÉconomieÉconomie : la Banque mondiale montre sa disposition à apporter à l’Algérie...

Économie : la Banque mondiale montre sa disposition à apporter à l’Algérie tout son soutien

Économie – Dans le cadre de la diversification et du soutien de l’économie d’Algérie, la Banque mondiale prévoit de mettre la main à la pâte pour réaliser ce projet. L’équipe de Dzair Daily vous parle davantage à ce sujet dans ce numéro du 16 octobre 2022.   

Désormais, l’économie de notre pays prend une ascension fulgurante, ces derniers temps. À ce sujet, la Banque mondiale prévoit de consolider l’économie d’Algérie à travers son développement et sa diversification. D’ailleurs, le ministre des Finances, Brahim Djamel Kassali, et sa délégation ont participé à la réunion plénière des Assemblées Annuelles du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et du Fonds Monétaire International (FMI).

D’où sa rencontre avec le président du GBM, David Malpass, en marge de sa participation aux travaux des Assemblées Annuelles des institutions de Bretton Woods. Celui-ci s’est, à titre informatif, tenu du 12 au 17 octobre 2022 à Washington DC. C’est ce qu’a révélé le communiqué du ministère. Lors de cette plénière, les responsables ont passé en revue les challenges actuels qu’exige le contexte international.

Notamment en matière de sécurité alimentaire et énergétique, la lutte contre l’inflation, le changement climatique et la transition numérique. Vous l’aurez constaté, selon Kassali, les indicateurs de l’économie algérienne sont en évolution positive. Ce qui explique la reprise de la croissance dans ce secteur si crucial pour l’augmentation des richesses.

Vers le développement et la diversification de l’économie algérienne

Du reste, les échanges entre Kassali et Malpass ont connu une mise au point concernant les perspectives d’évolution de l’économie algérienne. Plus que tout, pour ce qui est des crises sanitaires et alimentaires et des pressions inflationnistes, dont le monde actuel est témoin. Outre cela, Kassali a indiqué que l’économie algérienne a dernièrement connu une évolution positive de divers indicateurs.

Mais aussi, le retour de la courbe de croissance sur sa trajectoire ascendante, en dépit des conséquences de la crise sanitaire. Pour rappel, Kassali s’est entretenu avec le président de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), Benedict Okey Oramah. Mais aussi avec la présidente de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Odile Renaud-Basso. En fait, il s’agit de deux institutions auxquelles l’Algérie a adhéré, selon Echorouk.

Kassali a incité ces deux institutions à mettre leurs compétences au service de l’Algérie. Notamment dans la démarche de diversifier son économie. De leur côté, les responsables de ces institutions ont souligné leur volonté dans le renforcement de la coopération avec l’Algérie. Tout en apportant leur soutien et leur expertise dans les secteurs, dont leurs institutions possèdent des atouts avérés. C’est ce qu’a rapporté ledit média.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes