Économie algérienne : le prix du baril du pétrole repart à la hausse

Énergie – Le prix du baril du pétrole, sur lequel compte beaucoup l’économie algérienne, remonte la pente. Dzair Daily vous expose aujourd’hui, 18 août 2021, les détails de cette hausse.

En effet, les prix du pétrole brut, qui possède la part du lion au sein de l’économie algérienne, ont connu une augmentation dans les transactions de ce matin. Cela intervient suite à quatre jours de baisse. En réalité, cela est dû à l’apparition de chiffres préliminaire. Ced derniers concernaient la baisse des stocks du brut américain au cours de la semaine écoulée. C’est en tout cas ce que rédige le quotidien Echorouk.

De ce fait, on annonce une hausse des contrats à terme mondiaux de référence sur le Brent pour une livraison en octobre de 0,81 %, soit de 56 cents à 69,59 dollars le baril. Par ailleurs, une autre augmentation est enregistrée. Celle-ci concerne le West Texas. Par conséquent, les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate pour une livraison en septembre ont augmenté de 0,71 %. C’est-à-dire de 47 cents, à 67,06 dollars le baril.

Cependant, toujours selon la même source, la progression des prix du pétrole reste faible. De plus, les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par le ralentissement de la demande sur le carburant en raison du rebond de la Covid-19. Cela pourrait potentiellement imposer de nouvelles restrictions aux économies.

Retour sur la production de pétrole en Algérie

Cette production concerne notamment le mois de juillet. Selon les chiffres de l’OPEP, la production algérienne de pétrole est arrivée à 915.000 barils par jour. En revanche, en juin  la production en Algérie a été calculée à 901.000 barils par jour. Ce qui représente 14.000 barils produits en plus en moyenne.

Également, en se rapportant à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, la production mondiale devrait noter une variation positive avec un ensemble de 3,3 millions de barils par jour comme plafond annuel. Maintenant, quant à la demande mondiale sur le pétrole, celle-ci devrait excéder les 100 Mbj en 2022. Toujours, selon la vision de l’OPEP.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes