E-commerce : voici le nombre d’opérateurs algériens

Digital – En Algérie, l’E-commerce a dernièrement connu une énorme ascension et le nombre d’opérateurs algériens est en hausse. Vous êtes intéressés ? Dzair Daily vous livre, dans ce numéro du 21 septembre 2022, tous les détails. 

En effet, le nombre d’opérateurs algériens exerçant dans l’e-commerce inscrits au niveau du Centre national du registre de commerce est colossal. La directrice de la coopération et de la communication du CNRC, Najet Oulmi, a annoncé que les statistiques ont atteint près de 2.500 opérateurs.

Et ce, à la date du mardi 20 septembre 2022, à l’occasion de l’ouverture du premier Salon de l’e-commerce et des services en ligne en Algérie. Interrogée par l’APS, Oulmi a souligné que ce chiffre a été enregistré le 25 juillet dernier. Celle-ci est la date de la création d’un code spécial à l’activité de l’e-commerce au niveau du CNRC.

Cela conformément aux dispositions de la loi 18-05 relative au commerce électronique, selon la source susmentionnée. À l’occasion de sa participation au salon sus-cité, le CNRC a mis en avant le premier guide détaillé concernant les procédures d’inscriptions au registre de commerce.

Ce qui permet d’exercer l’activité du commerce en toute sécurité. Entre autres, les jeunes souhaitant se lancer dans l’activité de l’e-commerce. Selon l’APS, Oulmi a affirmé que la publication de ce guide s’inscrit dans le contexte de la loi 18-05 du 10 mai 2018 relative au commerce électronique. De quoi définir les règles générales et les engagements des e-fournisseurs et des e-clients.

L’importance de se référer au guide de l’e-commerce 

Najet Oulmi a fait savoir que ce guide pratique simplifié dépend du contenu de la loi relative au commerce électronique. En outre, la responsable a élucidé que l’objectif de ce guide, premier du genre, est d’assurer la sécurité des opérations de l’e-commerce. Notamment pour le commerçant et le client. Il s’agit de ce qu’a rapporté la même source.

Il permet aussi de simplifier les procédures, particulièrement aux jeunes désirant mettre le pied dans l’e-commerce en toute sécurité. Mais ce n’est pas tout ! Le guide en question a déterminé les instances déléguées de l’e-commerce et les moyens de paiement au niveau du CNRC.

Plus que tout, les produits interdits dans l’e-commerce, d’après les informations d’Algérie Presse Service. Il faut savoir qu’en cas de violation de la loi suscitée, les commerçants risquent des peines et des sanctions lourdes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes