Dounia Batma condamnée à de la prison dans l’affaire « Hamza mon bb »

Maroc – La chanteuse marocaine, Dounia Batma, a vu son jugement s’alourdir, et vient d’être condamnée à un an de prison ferme par la cour d’appel de Marrakech dans l’affaire « Hamza mon bb ».

En effet, condamnée en juillet dernier à huit (08) mois de prison par le tribunal de première instance, la chanteuse marocaine, Dounia Batma, vient de voir sa peine s’alourdir, avec quatre (04) mois de prison ferme de plus, prononcés par la cour d’appel de Marrakech ce mercredi 27 janvier dans l’affaire « Hamza mon bb », rapporte le site Bladi.

Dans le détail, Dounia Batma, a été présentée devant la justice marocaine pour plusieurs chefs accusations. Toutefois, son avocat a réussi à la disculper de la charge quant à sa participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans leur consentement, dans le but de nuire ou de diffamer. 

Ceci dit, le tribunal de première instance a retenu les autres charges. Ainsi, la jeune maman s’est vue condamnée à huit (08) mois de prison ferme. La peine d’emprisonnement est assortie d’une amende de 10.000 DH. Une peine qui a été alourdie par la cour d’appel de Marrakech. Cette instance juridique a inculpé la chanteuse à un (01) an de prison ferme. Une sentence qui a également été confirmée pour les autres accusés de la même affaire.

Les co-accusées de Dounia Batma ont aussi été inculpées

La sœur de Dounia, Ibtissam Batma, a aussi vu sa sentence prononcée par la cour d’appel, et a été condamnée à un (01) an de prison ferme. Sophia Choukri quant à elle a été condamnée à dix (10) mois de prison ferme. Cependant, la styliste Aicha Ayach, qui a été condamnée à dix-huit (18) mois de prison ferme par le tribunal de première instance, a vu sa peine réduite à six (06) mois de prison.

Pour rappel, l’avocat de la principale accusée, Dounia Batma, a chargé une agence d’investigation de mener une expertise. L’agence aurait découvert des failles. Ces dernières résideraient dans le dossier présenté contre sa cliente. Cela concernerait des fausses accusations et des complots. Ils seraient dirigés contre d’autres artistes marocains. On évoque alors que cela se déroulerait sur les réseaux sociaux pour nuire à leurs réputations. Les attaques proviendraient de comptes anonymes. C’est en tout cas ce dont fait état Le Site Info.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes