20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieDjamel Bensmaïl : « Retrait du master en sciences islamiques d'un suspect...

Djamel Bensmaïl : « Retrait du master en sciences islamiques d’un suspect », suggère un journaliste

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un journaliste a déclaré, hier dimanche, qu’il était primordial de retirer le diplôme de master à un suspect dans l’affaire Djamel Bensmaïl. Dzair Daily vous rapporte, aujourd’hui 16 août 2021, les propos de l’intervenant. 

Ce dimanche a eu lieu l’arrestation de 36 personnes susceptibles d’avoir tué le jeune Djamel Bensmaïl, parmi eux, un suspect qui exerce le métier de professeur. Et ce, dans un lycée situé à Larbaâ Nath Irathen (Tizi Ouzou). Le dénommé L.C est donc titulaire d’un master en sciences islamiques. “Un diplôme que ne mérite pas d’avoir ledit suspect”, selon le journaliste et professeur d’université, Rachid Ould Boussiafa.

En fait, ce dernier s’est manifesté, hier. Cela, à l’issue d’un appel téléphonique accordé à la chaîne d’information Echorouk News TV. L’enseignant a profité de cette occasion afin de s’exprimer sur le meurtre du regretté Djamel Bensmaïl. D’après lui, le suspect mêlé à ladite affaire ne mérite pas le statut de professeur dans un établissement d’enseignement secondaire.

- Publicité -

Ce n’est pas tout ! Ce qui est encore plus percutant, selon l’orateur, est le fait que le présumé meurtrier soit titulaire d’un master en sciences religieuses. Une spécialité qui devrait inculquer les bons agissements d’un musulman ainsi que la valeur de la tolérance. 

Des notions qui semblent inexistantes chez ledit suspect, se plaint l’intervenant. C’est pourquoi Rachid Ould Boussiafa pense qu’il serait convenable de retirer le diplôme de master à la personne mise en cause dans l’affaire Djamel Bensmaïl.

- Publicité -

Ce qu’a fait le suspect enseignant est impardonnable, selon Rachid Ould Boussiafa

Effectivement, c’est là ce qu’a proféré le journaliste algérien. Dans le détail, il déclare que toute personne sensée doit savoir qu’il est inconvenable, voire grave de prendre un selfie avec une personne décédée qui en plus a été tuée d’une manière abominable.

Qu’en est-il alors d’un professeur d’éducation islamique qui doit être un exemple pour ses élèves, a confié le journaliste. De son côté, le suspect déclare, lors de sa mise en examen, avoir regretté ses actes.

Notamment d’avoir enregistré une vidéo qui illustrait en détail le meurtre de Djamel Bensmaïl. En plus d’avoir pris une photo avec la dépouille du jeune homme assassiné. Pour sa défense, il dit ne pas avoir pris conscience, sur le feu de l’action, de la gravité de son agissement. On vous laisse ci-dessous le témoignage du suspect. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -