23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDisponibilité de l'huile de table en Algérie : Les promesses de Rezig

Disponibilité de l’huile de table en Algérie : Les promesses de Rezig

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre du Commerce a assuré, ce 25 mars, que tous les produits de large consommation, notamment l’huile de table, seront disponibles durant le mois de Ramadan.

En marge de la séance plénière qui s’est tenu ce jeudi 25 mars au Conseil de la Nation (Sénat), le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a rassuré les algériens quant à la disponibilité de tous les produits de large consommation, notamment l’huile de table en Algérie.

Dans ce sillage, le ministre du Commerce a indiqué que l’huile de table est disponible en grandes quantités, en précisant que la consommation nationale avoisine les 48 000 tonnes, tandis que la production des six usines d’huile de table dépasse les 50.000 tonnes.

- Publicité -

| Sujet connexe : Algérie : Rezig appelle à dénoncer la spéculation de l’huile de table

« Nous avons des stocks en quantité suffisante qui peuvent répondre à nos besoins nationaux, et cela jusqu’au 30 juin 2021. La quantité de matière première destinée à la production de l’huile de table dépasse les 94.000 tonnes. »; a assuré Kamel Rezig.

« Je peux importer une dizaine de bateaux, mais ce sera au détriment de notre production nationale »; a-t-il ajouté en marge de la séance plénière au Sénat.

| Lire aussi : Algérie : Rezig s’explique sur la crise de l’huile devant le Sénat

En outre, le même responsable a fait savoir que la principale raison derrière cette récente “pénurie” est due à la spéculation, mais également à la boulimie de certains consommateurs qui sont tombé dans le piège des rumeurs et qui se sont rué dans les commerces pour acheter ces produits en grande quantité.

- Publicité -

Enfin, le ministre du Commerce a plaidé pour la suppression de la subvention indirecte. Il a rappelé, à cet égard, que certains résidus de la Issaba [gang, ndlr] ciblent le ministère du Commerce et d’autre ministères qui ont engagé des réformes profondes.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -