Disponibilité de concentrateurs d’oxygène en Algérie : ce qu’a dit Nibouche

Algérie – Le Chef de service Cardiologie à l’hôpital Nafissa Hamoud, le Pr Djamel-Eddine Nibouche, s’est exprimé au sujet de la disponibilité des concentrateurs d’oxygène en Algérie.

En effet, la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 et des nouveaux variants prend de plus en plus d’ampleur dans le pays. Notamment, avec l’apparition de cette troisième vague, dont le nombre de personnes atteintes s’accroît de jour en jour. Ce qui a causé la saturation des hôpitaux et le manque de matériel médical en Algérie, en particulier, la non-disponibilité des concentrateurs d’oxygène.

De ce fait, le chef de service cardiologie de l’hôpital Nafissa Hamoud, ex Parnet, s’est exprimé sur les ondes de la Radio chaîne 3, à ce sujet. Le Professeur Djamel-Eddine Nibouche a tenu à apporter les détails nécessaires en ce qui concerne la situation épidémiologique actuelle. Mais aussi, le processus adéquat pour la gestion de cette crise dans nos hôpitaux.

Au fait, le spécialiste a indiqué qu’il est temps de mettre en place un nouveau cheminement de gestion pour faire face à cette crise. De plus, il a précisé que « la politique de gestion de la crise sanitaire n’implique pas uniquement le ministère de la Santé qui fait tout ce qui est dans ses possibilités pour gérer la crise, mais elle implique beaucoup d’autres structures de l’État ». Selon le numéro de ce jeudi 29 juillet 2021, du quotidien Le Soir D’Algérie.

Il est à noter que le nombre de cas graves qui nécessitent une hospitalisation tendent à la hausse. En particulier, les patients atteints par le nouveau variant Delta. De ce fait, il devient approprié de se pencher sur l’efficacité des différents chemins vaccinaux sur ce variant. En particulier, en ce qui concerne les nouvelles formes sévères.

Algérie : le problème de disponibilité d’oxygène dans les hôpitaux vu par Nibouche

Par ailleurs, pour ce qui est du sujet fâcheux qui est le manque d’oxygène dans les structures hospitalières. Le même locuteur s’est notamment prononcé. Il a précisé que « la gestion de l’oxygène est archaïque parce qu’il n’y a pas de sociétés de prestation de services qui sont des professionnels de l’oxygène ».

En sus, selon ses déclarations, le responsable d’un CHU a d’autres urgences à gérer, il doit plutôt faire appel à un professionnel pour ce volet. De ce fait, Nibouche recommanderait de passer aux générateurs d’oxygène pour, précise-t-il, « garantir l’autonomie des hôpitaux ».

Il est bon de rappeler que le pays observe durant cette dernière période une pénurie importante sur le territoire national. Cela dit, de nombreux influenceurs et personnalités se sont mobilisés pour subvenir aux besoins actuels, en mettant en place des cagnottes pour la récolte de fonds.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes