Disco Maghreb : DJ Snake explique l’impact de son origine d’Algérie sur sa musique

People – Originaire d’Algérie, la star mondiale, DJ Snake, s’est prononcée sur l’impact de ses racines sur ses hits, notamment son dernier son, « Disco Maghreb ». Dzair Daily rapporte pour vous ses propos dans la suite de ce numéro.

Ce n’est un secret pour personne, le réalisateur de « Disco Maghreb », DJ Snake en l’occurrence, est très attaché à l’Algérie. À travers sa musique, ses montées sur scène ou encore ses publications sur le Web ; la star mondiale n’hésite pas, en effet, à exprimer son amour patriotique. Une fois de plus, l’artiste a évoqué son origine et a expliqué l’influence de cette dernière sur sa production phonographique.

Vous êtes intéressés et vous voulez en savoir davantage ? Vous êtes pile au bon endroit. Dzair Daily relate pour vous les détails, ce jeudi 2 juin 2022. Effectivement, la figure incontournable de la musique contemporaine est intimement liée à ses racines maternelles. Il a tenu, de ce fait, à produire un chant 100 % DZ. Et ce, dans le but de faire la promotion du tourisme dans cette véritable beauté oubliée.

À travers son remix, « Disco Maghreb », le réalisateur franco-algérien a montré le côté profond de ce géant endormi en matière de tourisme. On y voit, des Algériens et des Algériennes de toutes les régions danser à en perdre haleine. Il a fait également un joli clin d’œil au genre musical, le Rai. Et ce, en rouvrant symboliquement la maison de disques, Disco Maghreb.

DJ Snake séduit par le Rai algérien

À l’occasion de la sortie dudit clip tourné en Algérie, le DJ de renommée mondiale a expliqué les répercussions de son sang Dz sur sa musique. Sur son compte Instagram, le grand gaillard a d’abord indiqué « Tout en voyageant à travers les continents, jonglant entre les langues et les fuseaux horaires ; je suis resté fidèle à mes racines ».

Par la suite, DJ Snake a fait savoir que son enfance a été marquée par la musique algérienne qu’il écoutait avec son oncle. « Nous nous ambiancions sur les morceaux de Cheb Khaled et Cheb Hasni, pendant que nous traversions Paris ». Des scènes nostalgiques qui restent présentes dans la mémoire de William Sami Grihacine. Et qui l’inspirent à produire des œuvres musicales éclatantes !

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes