Diplomatie : Personne ne fait peur à l’Algérie ! selon Sabri Boukadoum

Algérie – Interrogé sur l’annonce faisant état de l’ouverture d’un consulat par les Émirats Arabes Unis (EAU) à Laâyoune au Sahara Occidental sous occupation marocaine, le chef de la diplomatie algérienne, Sabri Boukadoum, a expliqué que l’Algérie continue de défendre les causes qui lui sont chères et ne se soucie de personne et nul ne lui inspire la moindre peur.

Juste après avoir exprimé sa voix au référendum sur la nouvelle constitution, tenu hier 1er novembre 2020, le ministre des Affaires étrangères a répondu aux questions des journalistes présents. C’était à sa sortie du bureau de vote qu’il a prit la parole. On l’a ainsi interrogé sur l’annonce du prince héritier d’Abu Dhabi. Cette dernière concerne l’ouverture de la diplomatie émiratie d’un consulat à Laâyoune, ville du Sahara Occidental occupé par le Maroc, et Sabri Boukadoum a contesté la légalité de ladite décision et a affirmé que rien ni personne n’inspirent la peur à l’Algérie.  

« Au vu du droit international, la République sahraouie est membre de l’Union africaine. Et elle a la pleine souveraineté sur ses territoires ». Cela est l’avis du membre du gouvernement algérien. Celui-ci reste attaché au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. « L’Algérie a sa politique. Elle n’insulte pas et n’invective pas », fait-il valoir devant la presse nationale. L’Algérie « va de l’avant. Sans se soucier des autres », affirme alors le diplomate.

Les Émirats portent ainsi un second coup à leurs relations avec l’Algérie

« Nous avons nos principes. Et nous ne les abandonnerons pas ». C’est ce que promet le responsable. « Nous n’avons peur de personne ! ». Ainsi clame donc Sabri Boukadoum. La pétromonarchie du Golfe porte en fait un deuxième coup à ses relations avec Alger. L’ouverture d’un consulat, annoncée vers la fin du mois écoulé, au Sahara Occidental, vient porter préjudice à l’une des causes d’indépendance traditionnellement défendues par notre pays.

Effectivement, l’installation d’une entité consulaire à Laâyoune est précédée par une autre décision de taille. À l’été 2020, le 13 août plus précisément, les Émiratis surprennent le monde arabe. Il s’agit donc de la normalisation des rapports des Émirats Arabe Unis avec Israël. Ce qui signifie que les EAU tournent le dos au peuple palestinien. La Palestine, faut-il vraiment le rappeler, constitue l’autre grande cause jouissant du soutien inconditionnel de l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes