AccueilÉconomieVotre ArgentDinar, bureaux de change, banques algériennes à l'étranger : Le ministre explique

Dinar, bureaux de change, banques algériennes à l’étranger : Le ministre explique

Algérie – Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane apporte des explications concernant l’ouverture de banques algériennes à l’étranger et l’ouverture des bureaux de change dans le pays ainsi que la valeur du dinar.

C’est lors d’un point de presse en marge du lancement de la commercialisation des prestations de la finance islamique à la BADR qu’il s’est prononcé. Cet événement a eu lieu hier, mardi 4 mai 2021, dans la wilaya de Blida. Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane s’est exprimé sur la valeur du dinar, l’ouverture de bureaux de change dans le pays et de banques algériennes à l’étranger. C’est ce que rapporte Algérie Eco.

Il est question, en effet, de l’ouverture prochaine des banques succursales algériennes dans des pays africains et européens. Il a également abordé le sujet de l’ouverture des bureaux de change, précisant que ceux-ci seront destinés aux touristes. Le ministre a également proposé des solutions pour rétablir la valeur de la monnaie nationale.  

Ainsi, le premier responsable du secteur des Finances en Algérie a assuré de l’état avancé du projet de l’ouverture des banques succursales à l’étranger. Elle aura lieu dans les prochaines semaines, a fait savoir Benabderrahmane. Cela, dans des pays africains, mais également en Europe, a-t-il ajouté. L’objectif de ce projet, toujours selon le premier argentier du pays, est de faciliter les transactions financières des opérateurs économiques.

Rétablir la valeur du Dinar : Les propositions du ministre

Dans le même ordre d’idées, Benabderrahmane a évoqué le sujet des bureaux de change de devises en Algérie. Il a de nouveau précisé que ces derniers seront destinés aux flux de touristes dans notre pays et aux non-résidents. C’est le cas d’ailleurs, selon lui, à travers l’ensemble des pays du monde comptant un grand nombre de visiteurs.

D’autre part, le ministre a lancé un appel aux grandes entreprises nationales, les invitant à intégrer leurs ressources financières dans le circuit bancaire. Benabderrahmane a précisé que ces fonds seront exploités dans le financement de projets économiques.

Cette opération permettra de stimuler l’économie nationale impactée par les conséquences de la pandémie de la Covid-19. À cet effet, la valeur de la monnaie nationale se rétablira. Néanmoins, cela demande « les efforts concertés de tous les opérateurs économiques », a conclu le ministre algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes