Diam’s raconte sa conversion à l’islam et sort un documentaire intitulé « Salam » (vidéo)

People –  Mélanie Georgiades, l’ex-rappeuse française connue sous le pseudonyme Diam’s et convertie à l’islam, apparaît sous la lumière des projecteurs après dix années d’absence. Elle dévoile les tourments de sa vie à travers un documentaire autobiographique qui s’intitule Salam. Il a été projeté en avant-première au Festival de Cannes. Voici tout, 29 mai 2022.

Le documentaire Salam marque son grand retour. En fait, cela fait plus d’une décennie que la célèbre rappeuse française Mélanie Georgiades dite Diam’s s’est éclipsée des radars musicaux. En effet, après sa conversion à l’islam et son port du voile, la star du rap français décide de mettre fin à sa carrière. Celle-ci a duré dix longues années. Néanmoins, ceux qui ont scandé « Dj » et « La Boulette » pendant leur jeunesse n’arrivent toujours pas à l’oublier.

Voilà que Mélanie brise enfin le silence. Elle revient alors sur le devant de la scène, avec aucun nouvel album au programme. Mais il s’agit d’un documentaire autobiographique réalisé par l’ex-rappeuse en collaboration avec Anne Cissé et Houda Benyamina. Le documentaire s’intitule Salam, et il a été présenté en séance spéciale, jeudi 26 mai, au Festival de Cannes. Il sera en exclusivité sur la plateforme BrutX. 

D’ailleurs, c’est à travers Salam que l’ex-rappeuse vient se livrer au public, afin de relater l’histoire de la vie douloureuse qu’elle menait auparavant. Elle dit avoir broyé du noir tout au long de sa carrière, que cette forte musique d’autrefois ne la consolait plus, mais elle étouffait les cris de son âme « qui hurlait au secours ». 

Les déclarations de Mélanie Georgiades

Dans une interview à Brut, Mélanie Georgiades déclare avoir vraiment trouvé la paix. Telle chose suite à sa conversion à l’islam. Elle ajoute plus loin que le documentaire porte sur des clarifications sur son passé taciturne. Où elle explique les raisons de ses tentatives de suicide et son admission dans un hôpital psychiatrique. Tout ça avant sa conversion. 

Dans la même entrevue, l’ancienne star de rap français, proclame être touchée par l’intérêt que portent des réalisateurs à son parcours, mais il lui est impossible de permettre à des inconnus de parler pour elle, a-t-elle publié sur un compte Instagram vierge, pour justifier son retour.

Elle poursuit en indiquant que son port du hijab et sa persévérance dans la prière ne sont qu’une étape dans le cheminement de sa conversion à l’islam, faisant aussi référence au jeûne et l’aide qu’elle porte aux orphelins d’Afrique grâce à son association « Big Up Project ». Elle a aussi confirmé qu’elle vit avec sa famille aux Émirats Arabes Unis. 

Mélanie souligne aussi qu’elle ne s’intéresse plus à l’actualité musicale. Ainsi, elle explique qu’elle n’appartient plus à ce monde. À cet égard, l’ex-rappeuse se dit « miraculée ». Et elle affirme que si elle n’avait pas ouvert le Coran un soir sur une plage de l’île Maurice, elle serait morte aujourd’hui. Pour ceux qui s’y intéressent, retrouvez le témoignage de Mélanie ci-dessous.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes