AccueilÉconomieDevise AlgérieDevises Algérie : le taux de change officiel du dollar en hausse...

Devises Algérie : le taux de change officiel du dollar en hausse face à l’euro profite au dinar

Argent – Selon la Banque d’Algérie (BA), le taux de change actuel des deux principales devises étrangères, soit l’euro et le dollar, fait pencher la balance en faveur du dinar algérien. Vous voulez en savoir plus ? Dzair Daily rapporte pour vous davantage de détails à ce propos dans son édition du 28 août 2022. 

En Algérie, le taux de change des principales devises étrangères, l’euro et le dollar,  observé ce samedi, joue en faveur du dinar algérien, qui a perdu un grand pourcentage de sa valeur ces dernières années. Il s’agit là de ce que mentionne le quotidien Echorouk, citant comme source la Banque d’Algérie (BA).

Si vous voulez savoir plus de détails à ce ce sujet, vous pouvez lire l’intégralité de cet article. En effet, le taux de change du dollar par rapport à l’euro a connu un léger écart en faveur de la devise américaine équivalant à 0,64 dinars.

Dans le détail, le taux de change du billet vert par rapport à la monnaie nationale a atteint 140,9399 à l’achat et 140,9579 à la vente. Tandis que l’euro s’échange actuellement à 140,2775 dinars à l’achat et 140,3065 DA à la vente. Selon l’expert financier, Mohamed Hamdouch, cette hausse des taux américains est porteuse de bons présages pour l’économie algérienne.

Elle contribuera, selon le susdit spécialiste, à une augmentation des rendements des réserves de devises étrangères de l’Algérie. Effectivement, la plupart de ces dernières sont libellées en dollars provenant des ventes de carburants. 

Soit un pourcentage de 96 %. À cet effet, Hamdouch a souligné que les réserves du dollar pourraient augmenter de 20%. Un facteur positif qui, de son avis, augmentera les revenus de l’Algérie. Ce n’est pas tout ! Restez branchés et retrouvez plus d’informations dans la deuxième partie de ce numéro. 

Taux de change en Algérie : voici ce que vous devez savoir

En outre, le même locuteur a évoqué le cas des revendeurs économiques. Il a affirmé que pour ceux qui procède à l’importation en euro, la valeur des avoirs ne change pas. Et cela, a-t-il indiqué, malgré le faible prix de la monnaie unique européenne.

Quant aux importations en dollar, les prix des biens importés d’Amérique verront une augmentation de près de 20 %. Plus encore, l’expert a précisé que cette fluctuation se poursuivra jusqu’à ce que la Banque centrale européenne (BCE) prenne une décision.

Il s’agit d’augmenter les taux d’intérêt, souligne t-il. Sachant que les Européens sont obligés de relever le taux d’intérêt pour redresser l’euro. Par aillleurs, les observateurs sont optimistes quant à une reprise relativement bonne du dinar face à la monnaie unique européenne. Elle devra permettre, au passage, de protéger les concessionnaires des dépenses supplémentaires observées au cours des dernières années.

Cela, en raison de la facture d’importation élevée résultant du record de baisse de la valeur du dinar algérien par rapport à l’euro. D’un autre côté, le gouverneur de la Banque d’Algérie (BA) a prévu de recourir au Parlement en vue de discuter d’un certain nombre de dossiers.

À savoir, la valeur du dinar, les indicateurs monétaires, l’ouverture des bureaux de change pour la conversion des devises. En plus de l’inauguration des succursales des banques algériennes à l’étranger et d’un certain nombre de questions financières et monétaires importantes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes