AccueilÉconomieDevise AlgérieDevises Algérie : les réserves de change ont atteint les 60 milliards...

Devises Algérie : les réserves de change ont atteint les 60 milliards de dollars

Algérie – Les réserves de change ont atteint les 60 milliards de dollars cette année. On vous en dit un peu plus dans cette nouvelle édition du jeudi 29 décembre 2022.

En effet, les derniers calculs ont démontré que les réserves de change, enregistrées cette année, ont considérablement augmenté en Algérie. Et ce, comparé à celles enregistrées l’année dernière. Dans le détail, il est question d’une augmentation de 5,4 milliards de dollars. En fait, les réserves de change en Algérie ont atteint 60 milliards de dollars fin 2022. Contre 54,6 milliards de dollars enregistrés en 2021. 

Ce qui équivaut à près d’un an et demi d’importations de biens et de services. C’est là ce qu’a affirmé le gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), Salah Eddine Taleb. Et ce, à l’occasion de l’ouverture des travaux de la conférence sur les défis futurs des banques centrales. Un événement qui a été organisé, récemment, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de la création de la BA. 

C’est ce que rapporte l’APS dans son récent numéro. On précisera, entre autres, que les réserves de change ont atteint leur pic en 2013 et en 2014. Cependant, elles ont fortement diminué en raison de l’effondrement des prix du pétrole. En plus de l’incapacité à endiguer la hausse importante de la facture des importations. C’est ce dont nous informe Echorouk par le biais d’un poste Facebook disponible, juste en bas. 

L’économie algérienne au vu des crises de l’année 2022

Entre autres, le gouverneur de la BA s’est aussi exprimé sur le système bancaire algérien. Selon lui, ce dernier a montré une « grande flexibilité ». Et ce, malgré une conjoncture internationale difficile principalement due à la crise sanitaire du Covid-19. Et à la crise pétrolière enregistrée en 2014. Par ailleurs, et dans le cadre d’une inflation qui a touché plusieurs pays du monde, cette année 2022 était un « nouveau défi » pour notre pays.

De son côté, la Banque Centrale s’est focalisée sur « l’adoption d’une politique monétaire pragmatique ». Et tout particulièrement en ce qui concerne le taux de change qui a servi à atténuer l’impact de l’inflation importée. En plus de préserver un maximum le pouvoir d’achat du citoyen. C’est ce dont a fait état la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici