Devise Algérie

Devises Algérie : Voici pourquoi le marché parallèle pourrait basculer

0
devises algérie marché parallèle
S'abonner :

Algérie – Le gouvernement a décidé de resserrer le contrôle sur les importations de biens et services en Algérie, puisque dorénavant aucune opération de ce type n’aura lieu sans l’accord des autorités, et cela va, très probablement, bousculer le destin du marché parallèle des devises dans notre pays. Plus de détails.

Nulle sortie de devises ne sera possible sans le consentement des autorités en Algérie, car l’étau se resserrera sur le secteur des importations, et les retombées sur le marché parallèle de change sont quasi certaines. C’est ce qu’a rapporté le site spécialisé Visa Voyage Algérie – VVA dimanche dernier. Le lien étroit qui existe entre le domaine de l’importation ; et l’activité des cambistes rend celle-ci très vulnérable ; par rapport à la nouvelle « règle de jeu » édictée par l’État.

La décision en question a été prise, parmi tant d’autres ; lors du Conseil des ministres tenu sous la présidence de Tebboune ; le 20 septembre dernier. Ainsi, l’État a annoncé le renforcement des « conditions d’importations ; et d’accès aux devises », écrit le média en ligne ; en citant un communiqué officiel. Nombreux sont, en effet, les importateurs qui s’approvisionnent en devises ; par la voie des circuits informels. Chose à laquelle ils procèdent ; dans le but de financer un certain nombre de leurs importations.

« L’impact sera sévère », estime un cambiste

Alors, le durcissement du contrôle de celles-ci aura ; comme conséquence logique ; l’amoindrissement de l’affluence, des principaux demandeurs (les importateurs) ; sur le marché parallèle en Algérie. « Protéger le produit national ; encourager sa consommation au niveau local ; et préserver les réserves de change », représentent tous des éléments ; vers lesquels tend le gouvernement ; par sa nouvelle démarche qui mettra fin à la relative liberté d’importer de l’étranger.

Sauf que cela ne pourrait se faire que par la réduction des importations. Un cambiste actif dans la sphère informelle, vu par le site web, en est persuadé de l’impact néfaste de ladite décision ; sur le marché parallèle de change qui subit, depuis mars, les caprices de la crise sanitaire. La première victime, selon le même intervenant, sera le cours de change de l’euro. Cependant, il faudrait attendre pour voir l’incidence exacte de cette décision (dont la mise en œuvre concrète ; nécessitant des moyens importants, n’a encore pas été abordée par le gouvernement) sur le marché parallèle des monnaies fortes.

Article recommandé :  Fermeture des frontières en Algérie : Les devises régressent face au Dinar

Ouverture des frontières – Algérie : Berkani favorable mais sous conditions

Article précédent

Devises Algérie : Vers une hausse record de l’Euro face au Dinar

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.