12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
vendredi, 23 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDevise AlgérieDevises Algérie : hausse du taux de change de l’euro au square...

Devises Algérie : hausse du taux de change de l’euro au square pour cette raison

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’euro connaît actuellement une hausse sur le marché de change informel, nous vous dévoilerons la raison de cette flambée dans la suite de cette édition du 1er février 2023.

Le taux de change de l’euro s’est emballé au niveau du marché informel durant ces derniers jours. La devise du Vieux Continent s’échange face au dinar algérien à un peu plus de 221 dinars pour 1 eur à l’achat et 222 dinars pour un euro à la vente. Cette hausse fulgurante de la valeur de l’euro sur le marché parallèle de change en Algérie s’explique dans un premier temps par la loi de l’offre et de la demande.

En effet, dans la sphère informelle, c’est la loi de l’offre et de la demande qui détermine les taux de change appliqués sur les devises. On constate ainsi durant cette semaine que la valeur de l’euro prend une courbe ascendante. Tandis que sur le circuit officiel, la valeur de cette devise stagne à 147 dinars pour un euro. C’est ce que rapporte la chaîne de télévision Echorouk News TV.

- Publicité -

Dans le détail, les spécialistes expliquent cette soudaine remontée de la valeur de l’euro au niveau du square par la demande croissante qu’elle subit ces derniers temps. On constate en effet que les citoyens se sont rués sur les bureaux de changes informels, pour acheter des euros. Et ceci, en raison du dernier avertissement du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. 

Algérie : l’euro flambe sur le marché parallèle

Et pour cause, la chef d’État a appelé les citoyens à maintes reprises à mettre leur argent au niveau des banques. Il faut savoir que les Algériens ont une forte tendance à la thésaurisation. Et ce phénomène est fortement nuisible à l’économie d’une nation. C’est dans ce contexte que les propriétaires de sommes d’argent en dinars se sont dirigés vers les revendeurs de devises, afin de se débarrasser de leurs liquidités contre de l’euro.

Toutefois, ce phénomène ne devrait pas durer. C’est en tout cas ce que prévoient les analystes. Ces derniers expliquent que l’acquisition d’euros n’est pas une solution pour contrer le versement de l’argent dans les banques. Par conséquent, le taux de l’euro devrait petit à petit à son taux habituel.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -