AccueilÉconomieDevises en Algérie : vers la fermeture définitive du marché de Square...

Devises en Algérie : vers la fermeture définitive du marché de Square ?

Algérie – Lors d’une plénière consacrée au débat autour de la lutte contre le blanchiment d’argent, le dossier du marché de Square des devises a été posé sur la table. On vous dit plus à cet égard dans la suite de ce numéro.

Effectivement, le marché noir des devises (Square) jouit d’un grand élargissement et menace l’économie de plusieurs pays, notamment l’Algérie. De ce fait, des parlementaires ont souligné la nécessité de l’éradiquer. Cela, lors d’une plénière consacrée au débat du projet de loi modifiant la loi 05-01. Celle relative à la lutte contre le blanchiment d’argent.

Lors de ce rendez-vous, des députés sont revenus sur l’incontournable nécessité d’éliminer la sphère informelle du change. Notamment, le Square Port-Saïd de la capitale. Dans ce sens, Kaddour Benatia a indiqué que la lutte contre le blanchiment de capitaux requiert l’élimination du marché informel. Celui-ci représente, selon ses dires, une machine de blanchiment d’argent.

En effet, le marché parallèle de la devise facilite les pratiques illégales, a noté l’intervenant. L’extirper représente, alors, une démarche primordiale, ont déclaré d’autres parlementaires. Pour ce faire, ils ont proposé une série de mesures. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Khabar dans son édition de ce vendredi 23 décembre 2022.

Éradication du Square : une solution pour lutter contre le blanchiment d’argent

Effectivement, pour faire disparaître le marché de Square, des députés algériens ont appelé à ouvrir des bureaux de change. Et ce, pour assurer la traçabilité des transactions financières et connaître les sources des fonds. Mais, cette démarche ne suffit pas pour éradiquer le secteur de l’informel.

Les parlementaires ont demandé, aussi, l’accélération de l’adoption du projet de loi relatif à la Monnaie et au Crédit. Cela afin de se débarrasser de la sphère informelle et protéger les devises et l’économie nationale de ce phénomène. Il est question là aussi de ce dont nous informe la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici