AccueilÉconomieDevise AlgérieDevises Algérie : le dinar poursuit son appréciation face à l’euro

Devises Algérie : le dinar poursuit son appréciation face à l’euro

Devises – La monnaie algérienne, le dinar en l’occurrence, continue à gagner du terrain face à l’euro, selon les dernières cotations de la Banque d’Algérie. Retrouvez plus de détails à ce sujet dans la suite de ce numéro du 4 novembre 2022. 

En effet, le dinar algérien maintient sa tendance haussière face à la monnaie européenne. Cette hausse a débuté il y a quelques jours déjà. Et bien qu’elle soit discrète, elle se poursuit à la lumière de nombreux paramètres qui affluent sur la formation des taux. Effectivement, le marché officiel des devises en Algérie indique une appréciation du dinar algérien face à l’euro. 

Dans le détail, les cotations de la Banque d’Algérie valables du 3 au 7 octobre indiquent qu’un euro s’échange contre 138,81 dinars à l’achat et à 138,88 à la vente. On remarque ainsi une hausse de la valeur du dinar par rapport cette monnaie étrangère. Sachant que durant les cotations valables du 31 octobre au 2 novembre, un euro valait en moyenne 139,20 dinars. 

Par ailleurs, le dinar algérien reste quasiment stable face au dollar américain. Aujourd’hui, sur le marché officiel des devises, un dollar vaut 140,31 dinars à l’achat et 140,33 dinars à la vente. Alors qu’il affichait presque le même taux de change durant les cotations du 31 octobre dernier. Celles publiées par la Banque d’Algérie. 

Devises : les raisons de l’appréciation du dinar face à l’euro 

Pour l’économiste, Djelloul Salama, cette hausse de la valeur du dinar face à l’euro s’explique par la relance économique du pays. Intervenu sur la chaîne de télévision Ennahar TV, l’expert a souligné que cette appréciation de la monnaie nationale s’explique par deux principaux facteurs. 

Le premier facteur, c’est la politique du renforcement de la production locale, qui encourage les exportations hors hydrocarbure, a-t-il souligné. Il trouve une deuxième explication dans la hausse des exportations algériennes. En outre, l’expert en économie, Djelloul Salama, estime que le nouveau plan du gouvernement aura un impact positif encore plus important sur l’économie nationale d’ici 2024. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes