Devises en Algérie : Pour faux billets en euros.. Arrestation de deux individus

Algérie – Deux individus ont été arrêtés par la police judiciaire de la wilaya de Béjaïa, en possession d’une grosse somme de faux billets en euros, pour trafic de devises en Algérie.

En effet, la police judiciaire(PJ) de la wilaya de Béjaïa a mis la main sur deux trafiquants de faux billets en euros en Algérie, en possession de fortes sommes de devises, après de longues investigations. Les deux individus sont âgés de 36 et 46 ans, et sont tous les deux complices dans cette fraude, rapporte le quotidien national Liberté.

Dans le détail, la somme retrouvée par les éléments de la police est estimée à pas moins de 263.700 euros en faux billets. Le premier faux monnayeur qui a été interpellé à la Commune d’Amizour, avait en sa possession la somme de 3.500 euros, cachée dans sa voiture. 

En poursuivant les mêmes pistes, les services de sécurité sont parvenus cette fois a arrêté son complice à Oued-Ghir. Ce dernier détenait dans sa voiture la somme de 10.950 euros. La police a procédé à perquisition de leurs deux appartements. On a donc met la main sur la somme de 247.250 euros en différentes coupures de faux billets. 

Il s’agirait d’une affaire de falsification et de contrefaçon des billets de grande envergure. Les sommes importantes sur lesquelles les éléments de la Police judiciaire ont mis la main le suggèrent très bien. De même, il semblerait que la bande alimente la région de fausses monnaies. Cependant, il ne s’agirait pas de la première affaire de fraude démasqué ces jours-ci en Algérie.

Deux individus ont été arrêtés à Laghouat en possession de faux billets 

Pour rappel, les services de la brigade économique et financière de la sûreté de Laghouat ont arrêté trois (03) individus. Ceux-ci étaient impliqués dans une affaire similaire en septembre dernier. Ils faisaient partie d’une bande de trafiquants de billets de devise étrangère, et étaient âgés entre 34 et 55 ans.

Tous ont été présentés devant la justice pour trafic d’argent. Mais aussi, pour leur détention de matériel spécial destiné à la falsification de billets. Les services de sûreté ont alors mis la main sur la somme globale de 50.030 euros. Mais aussi sur du papier prêt à utilisation pour la falsification de billets de 2.000 dinars algériens (DA).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes