AccueilÉconomieDevise AlgérieDevise en Algérie : Le taux de change du dinar va hausser...

Devise en Algérie : Le taux de change du dinar va hausser en fin 2021 ?

Algérie – La forte baisse de la monnaie nationale face à l’euro se poursuit, entraînant avec elle une inquiétante érosion du pouvoir d’achat. Les cours de change du dinar face à la devise étrangère, en Algérie, sauront-ils se relever en fin de l’année 2021  ?

Avec la chute des cours du pétrole, le pays est témoin de la baisse de sa monnaie. Dès lors, ce recul ininterrompu ne cesse d’inquiéter et d’alimenter le débat public. La question qui se pose inévitablement est de savoir si le dinar retrouvera sa valeur et sa force économique face à la devise étrangère vers la fin de 2021 sur les marchés parallèle et officiel en Algérie ?

Selon l’universitaire et expert en économie, Souahlia Ahmed, la réévaluation du dinar n’est pas encore d’actualité chez la Banque d’Algérie (BA). Elle ne le sera pas tout de suite et probablement pas avant longtemps. C’est en effet ce qu’a souligné l’économiste, hier 15 mars 2021, lors de son passage sur le plateau de Ennahar TV

| Lire aussi : Algérie : La chute du dinar face aux devises amplifie l’inflation

L’intervenant a donc expliqué que la dévaluation de « la monnaie nationale n’est pas un symptôme d’une crise économique comme certains pourraient le prétendre ». Elle est au contraire intégrée afin d’éviter l’effondrement de l’économie du pays, selon lui. « Beaucoup d’États tels que la Chine dévalue unilatéralement leur monnaie pour renforcer leur économie », fait-il remarquer.

En outre, le spécialiste en économie et finance a énuméré les différentes conditions qui ont la possibilité de conduire à une hausse du taux de change du dinar face aux devises étrangères. Souahlia Ahmed estime nécessaire de consolider les performances à l’export. Une stratégie, informe-t-il, qui favorisera la croissance économique. Ainsi, le gouvernement améliorera la balance commerciale et renoncera à sa politique de dévaluation. 

| Sujet connexe : Algérie : Taux de change du dinar face à l’euro ce 16 mars (devises)

« L’Algérie dispose de richesses potentielles tant agricoles qu’énergétiques. Elle possède une capacité d’industrialisation importante ». Cette potentialité peut produire une véritable coopération économique avec plusieurs pays étrangers, d’après le même locuteur. Ce dernier a conclu en assurant d’une chose. 

Il stipule alors que les secteurs de l’industrie, de l’agriculture et du tourisme ouvriront la voie à un redressement et à une transformation économique et sociale. De cette façon, le dinar algérien regagnera automatiquement sa valeur appréciable et son pouvoir libératoire.   

| Vous aimerez lire : Chute du dinar devant l’euro en Algérie : Zebdi défend la hausse des salaires

Il convient de rappeler que le ministre des Finances s’est récemment exprimé sur ce sujet. Aymen Abderrahmane a assuré, le 14 mars dernier, que le redressement de la monnaie nationale est actuellement en cours d’exécution.

Le membre du gouvernement a fait état, par la même occasion, du lancement de plusieurs projets. Ils joueront un rôle fondamental dans la croissance économique durable. Ils permettront au gouvernement, avait-il claironné, de reconquérir la valeur du dinar.     

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes