16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
lundi, 17 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDevise AlgérieDevise Algérie : ce qu’il faut savoir sur l’ouverture des bureaux de...

Devise Algérie : ce qu’il faut savoir sur l’ouverture des bureaux de change

Publié le

- Publicité -

Algérie – Voici ce qu’il faut retenir de l’intervention du ministre des Finances au sujet de l’ouverture des bureaux de change en Algérie. On vous expose les détails dans la suite de cet article.

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a été interrogé, ce jeudi 9 juin, à l’Assemblée populaire nationale (APN), sur l’ouverture des bureaux de change en Algérie. Répondant à une question d’un député à ce sujet ; il explique que ce dossier relève exclusivement des responsabilités de la Banque d’Algérie.

En effet, lors d’une plénière consacrée aux questions orales, le responsable premier du secteur des Finances en Algérie a avancé la raison d’absence des bureaux de change à ce jour. Abderrahmane Raouya a expliqué que les investisseurs ne manifestent pas d’intérêt pour cette activité.

- Publicité -

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que la Banque d’Algérie a mis en place un cadre réglementaire régissant l’activité des bureaux de change. Cela permettrait d’assurer la traçabilité, la transparence et le contrôle des transactions y afférentes.

Mais aussi afin de garantir le respect des dispositions relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent. Ainsi que les objectifs de la politique de change, a expliqué le ministre des Finances. C’est ce que rapporte Echorouk dans son édition d’hier.

La question sur l’ouverture des bureaux de change revient une nouvelle fois 

Le même responsable a souligné, à cette occasion, que les personnes privées peuvent ouvrir un bureau de change, à condition d’obtenir un agrément préalable de la Banque d’Algérie. Le premier responsable du secteur a noté, à ce propos, qu’il s’est avéré que cette activité n’est pas à la hauteur des aspirations des investisseurs.

- Publicité -

Il convient de rappeler que le marché de change en Algérie, connaît pendant plusieurs années un déséquilibre des changes monétaires. Avec une dominance du marché parallèle. Toutefois, pour le moment, l’option des bureaux de change agréés n’a pas réussi à se concrétiser sur le terrain.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -