Devise Algérie : la chute du dinar derrière la baisse du pouvoir d’achat ?

Algérie – La baisse du pouvoir d’achat dans le pays serait due à un certain nombre de raisons, dont la dévalorisation du dinar face aux autres monnaies dans le marché de la devise.

En effet, selon l’expert Abdessamad Saoudi, la baisse du pouvoir d’achat en Algérie revient à de nombreux facteurs, qui a mené à l’augmentation des prix des produits de première nécessité et l’effondrement du niveau de vie, comme la chute du dinar dans le marché de la devise face aux monnaies étrangères. C’est du moins ce qu’a rapporté Echorouk, hier.

Au fait, le professeur dans la faculté des sciences économiques et commerciales et de gestion dans l’université de M’sila s’est penché sur le sujet. Il a indiqué que le Gouvernement algérien doit impérativement s’attaquer au traitement de ce dossier. Cela, dans le but d’éviter de nouveaux revers sur le plan social.

En sus, il a précisé que la baisse enregistrée dans le pouvoir d’achat des citoyens est en grande partie due à la politique des salaires et des indemnisations. Sachant que ce volet n’a pas été revu depuis maintenant neuf (09) ans. Alors que les prix sont en constante hausse, ce qui a conduit à ce phénomène social.

En outre, il a également parlé de la politique de la baisse de la valeur de la monnaie nationale. Cette pratique a, en fait, été mise en place dans le but de diminuer les importations et d’amplifier les exportations. Cependant, en Algérie cela est devenu un outil pour réduire les déficits budgétaires, d’après l’économiste.

Algérie : les raisons derrière la diminution du pouvoir d’achat

De plus, le même locuteur a notamment parlé de l’inflation importée, qui survient à cause du rôle fondamental que jouent les produits et services importés dans le pays. Sachant que l’augmentation générale des prix survient de la hausse des prix des aliments importés. Mais aussi, de la dépréciation de la valeur du dinars face aux devises principales, comme le dollar.

Par ailleurs, il a attribué la baisse du pouvoir d’achat à d’autres facteurs. Parmi ces facteurs, la politique de réduction des importations afin de préserver le stock stratégique de devise forte. Ce qui a, au fait, conduit à la disparition de nombreux produits et la hausse des prix. D’autant plus que même les articles fabriqués localement se vendent à des prix excessifs pour manque de concurrence.

Au final, il a tout de même tenu à souligner le rôle important de la spéculation et du manque de contrôle dans cette crise. Encore plus sur les produits subventionnés. Sachant que d’après le même expert, l’Algérie fait partie des pays qui subventionnent le plus les prix et les services.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes