Devise Algérie

Dévaluation du Dinar face à l’Euro en Algérie : Les explications de Meddah

1
dévaluation dinar euro
S'abonner :

Algérie – L’expert Souhil Meddah explique, sa vision de l’actuelle conjoncture vécue en Algérie, tout en abordant les causes de la dévaluation du dinar face à l’euro. 

Dans un entretien accordé au journal Liberté, l’expert Souhil Meddah réplique objectivement sur l’actuelle situation financière en Algérie; qui sombre dans une déchéance inouïe. Par ailleurs, l’intervenant n’a pas manqué d’aborder la question qui retentit de plus en plus, dans les esprits des Algériens : A quoi est due la dévaluation du dinar algérien face à l’euro ?

De par cette insistante interrogation, l’orateur explique l’existence de trois principaux motifs qui ont induit ou donné naissance à ce fléau monétaire régressif. La première cause, se rapporte au manque d’approvisionnement en liquidité étrangère, dépendant des réserves de change; dont les institutions financières en disposent. Ainsi, l’instabilité de ce paramètre, tend à déséquilibrer l’assiette monétaire nationale; face à sa capacité d’activité et de réactivité (pouvoir répondre à l’offre et à la demande du dinar). 

Ceci étant explicitement éclairci, M.Meddah poursuit son processus explicatif en indiquant que, l’absence d’une fiscalité pétrolière imposante; y est pour quelque chose. Par conséquent, avec la chute du prix du baril, la taxe des rentrées des devises du pétrole, ne peut ainsi, pas absorber l’actuel déficit budgétaire.

Au final, l’expert financier a conclu son discours dynamique, en soulignant que l’écart du panier de devises Euro/Dollar face au dinar; en est l’une des raisons ayant engendré cette dévaluation du dinar face à l’euro. 

Conjoncture alarmante : Quid l’avenir du marché parallèle ?

En cette période de récession économique, qui enclenche un mouvement conjoncturel; le taux de change se décline vers une couverture informelle; avance M.Meddah. A partir de cette optique, l’intervenant explicite qu’il est fort probable que le taux de change fixé par la Banque d’Algérie, se rapproche de celui imposé au marché noir. 

Néanmoins, il appuie ses propos en stipulant que ce prévisible conditionnement, permettra au marché monétaire officiel; de corroborer ses concrétions économiques. Cependant, les deux marchés devront impérativement se référer à l’aspect d’égalité; afin de s’adapter à la demande actuelle. 

 

Article recommandé :  Algérie : Un économiste plaide pour les bureaux de change face au marché noir

AADL en Algérie : Les locataires pourront bientôt payer en ligne leurs loyers

Article précédent

Vaccin contre le Coronavirus en Algérie : Le ministre de la Santé s’exprime

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Explications d’ordre techniques et structurelles , car les trois facteurs cités ont des racines pratiquement communes : La fiscalité pétrolière. Fondamentalement, le Dollars devrait être plus présent que l’Euro au niveau des banques. Mr Meddah devrait nous expliquer le pourquoi de la disponibilité de l’Euro en lieu et place du Dollars , monnaie de transaction de notre pétrole. ???
La d’évaluation du Dinars à été déjà programmee par des experts juste après la planche à billets initiée par Ouyahia.