AccueilSociété et CultureSociétéDésormais en Algérie, la cigarette coûte 20 % plus cher

Désormais en Algérie, la cigarette coûte 20 % plus cher

Algérie – Les prix de la cigarette ont augmenté de 20 %, ce qui fait que la communauté fumeuse dans le pays qui devrait débourser plus pour la même quantité de tabac. 

Bonne nouvelle pour les partisans de la lutte contre la consommation du tabac. Les fumeurs devront payer plus cher, le paquet de cigarette en Algérie. Les prix de différentes marques de cigarettes étrangères sur le marché de gros, en Algérie coûte 20 % plus cher. En effet, au bureau de tabac, les paquets de cigarettes ont augmenté de 10 à 20 DA selon la marque du produit. C’est ce que nous apprend le quotidien El Mihwar.

Les points de vente en gros et en détail des produits de tabac ont connu une hausse. Ainsi, c’est la troisième fois en une douzaine de mois que les prix de ces produits sont révisés. La première augmentation a eu lieu l’année passée, lors de la période de confinement. Une hausse qui faisait objet de spéculations à cette époque-là. 

La Loi de Finances 2021, publiée dans le dernier numéro 44 du journal officiel, pousse à la hausse. Selon le texte de cette loi adoptée, une inclusion de taxes supplémentaires est imposée aux entreprises activant dans le domaine du tabac. Ainsi, une augmentation allant jusqu’à 20 % des taxes est exigée sur le tabac brun, tabac blond et le cigare. 

L’état actuel des prix du tabac en Algérie résulte de la LFC 2021

Dans un même contexte, l’avant-projet de la Loi des finances relative à l’année 2021, a mis en place une nouvelle taxe sur les sociétés de tabac. Cette taxe représente 10 DA au profit de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNAS). En plus de celle versée en faveur du budget de l’État. 

Lors d’une virée effectuée par le quotidien arabophone dans certains points de vente de gros et dans certains bureaux tabac, à Alger, le même média a constaté une nette augmentation des prix des cigarettes. Elle varie entre 15 et 20 DA. Le prix de la cartouche atteint les 3.000 DA, alors que son prix ne dépassait pas les 2.870 DA

Par ailleurs, pour certains fumeurs, ça serait l’occasion ou jamais de stopper ce plaisir dévastateur. Quoi qu’il en soit, et pour le reste des consommateurs accros de tabacs algériens, ils passeront à la caisse pour payer une nouvelle facture bien salée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes