AccueilActualitéAlgérieUn député français soutient la restitution définitive à l’Algérie des crânes des...

Un député français soutient la restitution définitive à l’Algérie des crânes des martyrs

Algérie – Un député français débarque à Alger dans le cadre de la restitution des crânes des martyrs. Dzair Daily vous dévoile davantage d’informations à cet égard, plus bas. 

Un député français met en avant une proposition de restitution des crânes de martyrs algériens à l’Algérie. En effet, le député de La France Insoumise (LFI), Carlos Martens Bilongo, a débarqué à Alger, hier et avant-hier, pour une visite non-officielle. À son sujet, ce même député a émis une proposition de loi au Parlement français.

Cette proposition intervient dans le cadre de l’autorisation de la restitution par la France des crânes algériens, propriété du Muséum. Il est à noter que ce député a enveloppé cette initiative dans un coin de sa mémoire avant même qu’il soit député. Étant attaché aux questions mémorielles et ayant appris ce dossier auprès d’une association, Carlos a tenu à s’engager là-dessus.

D’ailleurs, le premier projet législatif en individuel qu’il a entamé suite à son élection en tant que député était ce dossier de restitution définitive. Il s’agit de ce qu’a révélé le député du Val-d’Oise lors d’une entrevue avec L’Expression. Dans ce sens, il a révélé : « Il y a 48 heures, j’ai eu l’information que Jean-Luc Mélenchon a lui-même travaillé sur cette question ». Faisant référence ainsi au suivi de ce dossier crucial pour l’Algérie.

24 crânes rapatriés en 2020

Au sujet de la restitution, Carlos s’est chargé lui-même de cette initiative. « J’ai longuement discuté avec le Musée de l’Homme pour qu’il n’y ait pas d’erreur, car il faut être très minutieux sur cette question », a-t-il précisé. Tout en faisant savoir qu’un stock contenait plusieurs crânes. Lors de ce même entretien, il a réitéré ses propos quant au dossier de la restitution.

L’homme politique a déclaré : « Je l’ai bien souligné dans ma proposition de loi : il ne faut pas faire de restitution précipitée ». Pour lui, il est nécessaire de passer par une loi avalisée par les deux chambres du Parlement. Et ce, pour parvenir à une restitution légiférée. En outre, le député français a rappelé que l’opération des 24 crânes rapatriés le 3 juillet 2020 n’est pas définitive.

Selon Carlos, ils sont à titre de prêt pour une durée limitée de 5 ans. Ce qui explique le combat du principal concerné pour une restitution définitive. Sachant que celle-ci ne peut se faire qu’à travers une loi, comme celle que propose Carlos à l’Assemblée. C’est en somme ce qu’a dévoilé le député lors de son interview avec L’Expression.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes