AccueilGuide VoyagesDemandeurs algériens de visa Schengen : voici leurs souffrances

Demandeurs algériens de visa Schengen : voici leurs souffrances

Algérie – Nous vous relatons dans cette nouvelle édition du 18 octobre 2022, les obstacles et les souffrances que subissent et rencontrent les Algériens, demandeurs du visa Schengen. Dzair Daily vous relaie davantage de détails dans ce qui suit. 

Le nombre de refus du visa Schengen que reçoivent les Algériens a atteint des chiffres phénoménaux ces dernières années. En effet, nombreux sont les citoyens qui ont vu leur demande de visa rejetée par les pays issus de l’espace Schengen. Il s’agit là de ce que relaie El Khabar, le média généraliste arabophone. 

Dans le détail, le susdit média a effectué une virée aux centres de visas, très répandus dans la capitale. Les journalistes d’El Khabar se sont chargés de surveiller de près l’ambiance qui règne chez les demandeurs de visas. Et interroger ces derniers sur leurs problèmes, leurs inquiétudes ainsi que sur les conditions de leur accueil.

Il sied de dire que ces demandeurs se donnent tant de mal à préparer minutieusement leurs dossiers. Compte tenu des sommes dépensées pour la paperasse, en plus des frais du visa. Ceux-là s’accordent donc à dire que leur argent est déboursé en vain. Cependant rien n’explique cette tendance de refus pour les citoyens algériens. 

Visa Schengen pour les Algériens : un agent de voyage et de tourisme explique le phénomène de refus

Par ailleurs, Younes, le propriétaire d’une agence de tourisme « Mazaya Tours », située à El Achour, affirme que le visa Schengen pour la France devient inaccessible. Cela a, de ce fait, mené la majorité des citoyens algériens à opter pour le visa espagnol. Provoquant ainsi une énorme pression, et une saturation des rendez-vous pour la demande de visa.

Le propriétaire de l’agence fait savoir que les demandeurs voulant renouveler leur visa  sont prioritaires pour l’obtention d’un rendez-vous. Cependant la prise de rendez-vous peut s’allonger jusqu’à 25 jours d’attente. Certains, en font un commerce, en vendant leur rendez-vous à 15.000 dinars.

D’autre part, l’orateur souligne que l’appui du dossier de visa avec une invitation ou un certificat de résidence ne suffit plus. Toutefois, ce dernier constate que les demandeurs titulaires d’un dossier médical sont les plus susceptibles d’obtenir le visa. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes