AccueilActualitéAlgérieDécouvert récemment en Algérie, le plus grand gisement de gaz va être...

Découvert récemment en Algérie, le plus grand gisement de gaz va être exploité à partir de novembre

Énergie – Sonatrach annonce l’exploitation du gisement de gaz, récemment découvert en Algérie, à partir de novembre prochain. Dzair Daily expose pour vous plus de détails sur ce sujet dans l’édition de ce dimanche, 8 août 2022.

L’Algérie a découvert récemment un nouveau gisement de gaz à Hassi R’Mel. En effet, Sonatrach a annoncé l’exploitation du réservoir Lias carbonaté LD2 à partir de novembre prochain. Et ce, avec une capacité de production de 10 millions de mètres cubes par jour. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar.

Effectivement, le chef de projet, Loucif Youcef, a affirmé, ce dimanche, l’exploitation de cette immense découverte dans sa déclaration à la chaîne Radio 1. Et ce, à partir du mois de novembre 2022. Selon le même responsable, les études ont prouvé l’existence d’un grand volume en milliards de mètres cubes de gaz à condensat.

Ce volume est considéré comme étant une réserve supplémentaire dans la mine de Hassi R’Mel, souligne la même source. En outre, Loucif a ajouté que l’Algérie pourra donc respecter ses contrats énergétiques avec ses partenaires étrangers. Retrouvez plus de détails dans les lignes qui suivent.

Découverte à Hassi R’Mel : ce que vous devez retenir.

Effectivement, grâce à la grande découverte du gisement de gaz à Hassi R’Mel, l’Algérie pourra honorer ses contrats énergétiques avec ses partenaires étrangers. D’autant plus que la demande de gaz a connu une hausse en raison des changements géostratégiques. Ainsi que le contexte international particulier.

En effet, ce n’est que le 27 juin 2022 que le groupe pétro-gazier national, Sonatrach, a annoncé la découverte de gaz dans le champ de Hassi R’Mel. Selon ses déclarations, cette découverte est l’une des plus importantes réévaluations de réserves de ces 20 dernières années. À savoir, 100 à 340 milliards de mètres cubes de gaz à condensat. Sachant, qu’elle travaille sur un programme de travaux de développement et confirmant les volumes estimés.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes