Décor du Ramadan et Aïd El-Fitr : Des Algériennes font des dépenses colossales

Algérie – Même au vu de la cherté de la vie ces derniers temps, certaines Algériennes font des dépenses astronomiques dans des éléments de décoration pour le mois de Ramadan et pour le jour de l’Aïd El-Fitr.

Pendant ce mois de Ramadan, les prix des produits alimentaires ont flambé. Ces derniers sont donc difficilement accessibles pour certains citoyens. Quelques Algériens peinent d’ailleurs à joindre les deux bouts pendant ce mois sacré. Ils croulent de ce fait sous les dettes. Ce n’est toutefois pas un frein pour des Algériennes qui n’ont aucune retenue à se ruiner en faisant des dépenses colossales dans le décor du Ramadan et de l’Aïd El-Fitr.

Effectivement, pendant que des personnes cogitent pour gérer au mieux leur budget en ce mois connu pour les dépenses ; d’autres ne sont apparemment pas concernées par cette problématique. Si le mois de Ramadan rimait, des années en arrière, à être assidu dans la lecture du Coran ou à pratiquer toutes sortes de cultes religieux.

Ce n’est plus exactement le cas aujourd’hui. Ces dernières années, certaines familles algériennes accueillent ce mois spécial en achetant des nouveaux décors et de la belle vaisselle, voire même l’acquisition de nouveaux salons. Cela à des montants faramineux pour des changements éphémères qui ne dureront finalement que le temps d’un mois. 

En effet, dès que le Ramadan prend fin ; la décoration propre à cette période est rangée dans les placards pour son manque de praticité dans la vie quotidienne. C’est donc tout un remue-ménage et des dépenses phénoménales qui auraient pu ne pas avoir lieu d’être, pour si peu.  

Plus de place dans les salons de coiffure pour les femmes jusqu’après l’Aïd El-Fitr

Si les Algériennes sont aussi minutieuses dans la décoration de leur maison pendant le Ramadan ; elles le sont également dans leur apparence physique. C’est en tout cas ce qui a été constaté dans certains salons de coiffure. Effectivement, le quotidien arabophone Echorouk a rapporté du témoignage d’une gérante d’un salon de coiffure que toutes les places sont réservées. 

Cela jusqu’après l’Aïd El-Fitr, confie la responsable. Elle explique ce fait par le désir de certaines clientes d’avoir un look spécial pendant le Ramadan. S’ajoute à cela, la concurrence présente entre les femmes en ce qui concerne la meilleure coupe de cheveux ou la plus moderne d’entre elles. D’autres clientes veulent quant à elles chuchoter leur peau.

Elles décident donc de s’octroyer un moment de détente avec un nettoyage en profondeur. Celui-ci servira alors à ne pas endommager la peau pendant ce mois très éprouvant physiquement pour la gent féminine. Une période avec des longues heures de jeûne et de cuisine. Et de cette manière, ces adeptes des instituts de beauté pendant le mois de Ramadan seront dans toute leur splendeur au jour de l’Aïd El-Fitr.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes