Algérie

Le déconfinement en Algérie est « indispensable », annonce Benbouzid

6
déconfinement en Algérie
S'abonner :

Algérie – Le ministre de la Santé estime que le déconfinement en Algérie est « indispensable ». Selon lui, le pays « s’y est préparée après l’enregistrement d’un recul dans le nombre des cas d’infection au Coronavirus Covid-19 et des décès ». Le secteur pourra ainsi reprendre le contrôle et traiter les questions sanitaires mises de côté par la pandémie.

La propagation du fléau viral dans notre pays a provoqué la mise en place de mesures restrictives. Le confinement a donc été inévitable. Il a entraîné la suspension des diverses activités relevant de la médecine et de la chirurgie. Les services hospitaliers sont mis à rude épreuve. Tout cela a été imposé par la lutte contre le virus. Cependant aujourd’hui, le bilan épidémiologique s’atténue. Abderrahmane Benbouzid, avec qui s’est entretenu l’APS, ne montre aucune réticence à parler de la nécessité vital du déconfinement en Algérie.

Des difficultés sont causées aux différentes catégories en besoin d’assistance médicale ou d’intervention chirurgicale. Des manquements en la matière donnent un caractère d’indisponibilité à la levée du confinement. D’autant plus que les conditions actuelles permettent de procéder dans ce sens. C’est grosso modo ce qu’indiquent les propos tenus lors de l’entrevue parue ce 24 mai 2020.

Levée du confinement en Algérie : Les grandes priorités

Le premier axe de ce programme concerne la prise en charge des femmes enceintes victimes de la saturation des services de gynécologie-obstétrique. Pour régler la question Benbouzid évoque la signature d’une convention entre les cliniques privées et la CNAS. Le but est que les femmes enceintes soient prises en charge sur tout le territoire national.

D’après les mêmes dires, le second axe se rapporte au dossier des cancéreux. Des « visites sont effectuées dans certains Centres anti-cancer (CAC) pour les rendre « plus rentables ». D’autres centres seront prochainement ouverts, à l’instar de celui de Djelfa »; déclare l’intervenant. Les comités de prévention et de traitement anti-cancer seront relancés. Le deuxième plan qui devait être lancé en mai courant connaîtra aussi une relance.

« Des études seront réalisées sur tous les types de produits alimentaires importés; étant donné que certains de ces produits peuvent être un facteur de risque de certains types de cancer en Algérie », souligne l’orateur. Ce dernier a invité tous les acteurs compétents à y prendre part. Au sujet du problème de l’éloignement des rendez-vous de radiothérapie, notamment à Alger et Blida, une solution sera disponible. Ce sera grâce au lancement de la plateforme numérique dédiée à la question.

L’avènement de l’Agence nationale de veille sanitaire répondra à toutes les problématiques

« Un plan d’organisation » des services des urgences médico-chirurgicales sera établi. L’objectif consiste à « alléger la surcharge qui pèse » sur les UMC surtout dans les grands hôpitaux du pays. « Près de 80 cliniques de proximité seront équipées après leur dotation en spécialités, pour remplacer, ainsi, certains UMC des hôpitaux; tout en étant proches du citoyen »; informe le ministre.

Celles-ci « seront mis en services après l‘éradication » de la pandémie en Algérie. Le membre de l’Exécutif assure par ailleurs; « qu’il sera remédié à tous les dysfonctionnements dont pâtit le secteur; après l’installation de l’Agence nationale de veille sanitaire qui jouera un rôle important dans la réforme du secteur ».

Rapatriement d’Algérie vers la France : Vol quotidien Alger/Paris au tarif spécial

Article précédent

Rapatriement Algérie France : Air France programme des vols quotidiens

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

De contradiction en contradiction , notre ministre de santé , de la population et de la réforme hospitalière , reste un grand professeur , mais en gestion politique, des écarts importants sont enregistrées . D’abord les chiffres de nouveaux cas ne cessent de grimper , aucun fléchissement de la courbe n’est remarqué pour nous parler d’un deconfinement. La derniere fois , monsieur le ministre nous a parle d’atteindre au max de 50 nouveaux cas pour parler de deconfinement. Le virus Covid19 est encore là à se propager , alors de grâce faites attention aux femmes enceintes qui sont très vulnérables.… Lire la suite »

Mekane

C’est une erreur fatale de faire le deconfinement ,il faut attendre encore quelques semaines pour voir l évolution du virus, et décider par la suite.

fat

Je ne comprends cette fuite en avant , à chaque fois qu’il y a un problème en Algérie on pointe l’étranger comme responsable, le fléau du cancer qui touche de plus en plus d’algériens à un degrés alarmant est tout simplement du à notre agriculture bourrée de pesticide et insecticide à des fréquence et dosage bien au delà des normes sans oublier la filière de la viande avec des antibiotiques et hormones de croissance sans aucun contrôle, il suffit de vous remémorer un certain Aid El Adha ou des mouton entier ont été jeté à cause de l’altération de la… Lire la suite »

Izou

Louable décision ! Il était temps car et il faut le reconnaître l’état ne peut a lui seul subir toutes les charges en ce temps de vaches maigres ! Il nous appartient par conséquent, nous citoyens de nous conformer aux directives et recommandations des des décideurs pour le bien de la communauté. Mettre fin aux confinement permettrait sûrement à l’économie nationale de se remettre en question pour redémarrer. Sans oublier de parler de ces chômeurs qui vaquent dans l’informel pour gagner leur vie et il faut le dire apportent un plus non négligeable pour les petites bourses en ces temps… Lire la suite »

nina

D’abord je souhaite à tout le peuple musulman un aid Moubarak. La courbe n’est même pas stable et on parle de baisse de contamination !!! bien au contraire elle est ascendante surtout depuis les quatre dernières semaines où le confinement a été poussé jusqu’à 17h. A mon avis, on a assez perdu de temps pour instaurer le confinement total pour trois semaine comme ça été le cas dans quelques pays voisin. Aussi, la garde devrait être instaurée rigoureusement pourquoi pas appliquer une amende voire même l’emprisonnement dans le cas où on grille la règle, même ceux qui profitent de leur… Lire la suite »

Karim

Il est inévitable que vous devrez nous rendre notre liberté et nous laisser vivre nos montagnes sont assez grandes et nos plages l’eau de mer ne peut que faire du bien aux peuple l’eau de mer désinfecte a100% mieux que l’eau de javel.. Nous en avons assez nous voulons une vie normale avec nos occupations et si vous avez peur du hirak c’est votre problème soyez près du peuple chose que vous avez complètement mis de côté en confinent les gens sans aucun sous aucune aides.. L’immigration à besoin de venir renforcer les commerçants et augmenter le pouvoir d’achat.. Quand… Lire la suite »