14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
samedi, 18 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéDéconfinement en Algérie : Tebboune se prononce

Déconfinement en Algérie : Tebboune se prononce

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le bilan des morts pour cause de coronavirus rend Tebboune réticent par rapport à un déconfinement immédiat en Algérie. La pandémie toujours en marche, même à pas ralentis, dissuade le président de la République; d’accélérer la politique de levée du confinement dans notre pays.

Le déconfinement en Algérie est très attendu. D’autant plus que sa première phase a été entamée le 7 juin dernier. La seconde, quant à elle, est prévue pour demain 14 juin. Le président Abdelmadjid Tebboune a par contre appelé à l’évitement de toute forme de précipitation. Celle-ci pourrait, selon lui, se révéler extrêmement périlleuse.

Le chef de l’État a pris la parole hier 12 juin 2020 devant des représentants des médias nationaux. Il s’est exprimé sur le sujet de la levée du confinement dans notre pays. Il l’a fait en mettant en garde contre toute décision hâtive. L’orateur a donc rappelé la définition du concept de déconfinement total. Celui-ci « signifie la réouverture des frontières et la reprise des liaisons aériennes ».

- Publicité -

Lors de la même rencontre avec les journalistes au niveau de la Présidence, Tebboune a fait part de ses appréhensions : « Tant qu’il y a des morts chez nous et tant que l’épidémie continue de se propager même de manière maîtrisée, on ne peut pas tout ouvrir ». Ouvrir rime avec le départs de nos avions vers des pays très touchés. Ils comptabilisent, précise l’intervenant, jusqu’à un demi-million (500.000) de contaminés.

Déconfinement en Algérie : L’heure est au bilan, selon Tebboune

L’avis du Comité scientifique en charge du suivi du Coronavirus en Algérie; déterminera la décision du président Tebboune. Cela concerne la poursuite ou pas des mesures de confinement. En sus, l’orateur a invité à la réflexion expliquant que l’heure est au bilan. « Penser à ouvrir » est pour l’instant prématuré d’après les mêmes propos.

Le Premier magistrat du pays a effectivement souligné qu’on « doit d’abord commencer » par l’évaluation. Celle-ci portera sur « la première phase de déconfinement partiel décidée la semaine dernière ». Ainsi, rappelons-le, le président a fait état de la réunion prévue pour aujourd’hui samedi.

- Publicité -

Elle se tiendra au siège de la Présidence et réunira les membres du Comité scientifique. L’instance composée de spécialistes et d’experts, notamment en épidémiologie, passeront à la loupe; les éléments engendrés par la première étape. Les conclusions tirées à ce sujet auront une incidence directe sur le verdict à prononcer.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -